Le pilier de CyanogenMod, qui se montre très actif depuis l’officialisation d’Android 4.3, s’exprime sur les nouveautés imposées par Google via son compte Google+. Il constate une difficulté à rooter un smartphone, et s’interroge surtout sur la pertinence de cette pratique à l’heure actuelle.

CyanogenMod

Rooter son smartphone, mais pour quoi faire ? C’est la question posée par Steve Kondik, qui n’est pourtant pas le dernier à bidouiller des terminaux Android. Après tout, à quoi bon être équipé d’un appareil fonctionnant avec OS logiciel libre si ce n’est pour en profiter ? Le fondateur de CyanogenMod relève toutefois qu’Android 4.3 inclut de nouvelles fonctionnalités liées à la sécurité, ce qui complique la tâche aux adeptes de la personnalisation en limitant l’impact du setuid (modification des permissions) sur la partition système.

Selon Kondik toujours, l’intérêt de CyanogenMod est surtout de continuer à supprimer la nécessité du root en créant des extensions de frameworks et des API à l’intérieur de Cyanogen. L’idée est d’utiliser soi-même le root le moins possible et de contourner le problème pour éviter de compromettre la sécurité des terminaux.

Reste que toutes les ROM custom n’affichent pas les mêmes ambitions, et que la question de Steve Kondik vaut pour tous. A notre tour de la poser : « Si vous utilisez CyanogenMod ou une autre ROM custom, pour quoi utilisez vous finalement le root ?«