Le projet Replicant ne souhaite pas tomber dans les oubliettes du web, et pour survivre, il lui faut trouver un financement. Ce fork de l’Android que nous connaissons, logiciel libre lui aussi, vient de lancer un appel aux dons pour développer au plus vite ce projet.

Replicant

La Free Software Foundation s’est mise au service de Replicant, puisqu’elle vient de lancer un appel aux dons pour le compte de ce projet, qui indique avoir reçu régulièrement des demandes de soutien de la part d’internautes intéressés par l’idée. Justement, Replicant, dont le projet dure depuis plusieurs années (plus précisément depuis 2010) et tire son nom de Blade Runner de Ridley Scot, a pour but de forker le code source d’Android mais avec un fonctionnement n’utilisant que des logiciels libres, et surtout, qui n’empruntent pas les données personnelles de l’utilisateur.

L’idée du projet Replicant est de passer par-dessus les limitations imposées par les portions de code qui restent la propriété de terminaux précis (applications maison par exemple mais aussi certaines librairies propriétaires). Replicant est associé à son propre portail de téléchargement (notez que logiciel libre ne signifie pas logiciel gratuit) F-Droid, et devrait autoriser le téléchargement d’applications Android classiques, sous réserve que les applications choisies satisfassent à ses exigences, ce qui semble bien mal parti pour la plupart des applications.

Reste à savoir comment Replicant empêche les applications Android d’accéder à des informations personnelles, puisque si Replicant n’implémente pas les permissions correspondantes, certaines applications risquent bien de faire un force close comme lorsque l’on retire des permissions via App ops.

La levée de fonds de Replicant vise un objectif : promouvoir le projet lors d’événements et le porter sur de nouveaux terminaux. Pour l’instant, il n’est en effet compatible qu’avec une poignée d’appareils, à savoir les HTC Dream/Magic, Nexus S, Galaxy S, Galaxy S3, Galaxy S3, Galaxy Nexus, Galaxy Tab 2 10.1 et Galaxy Tab 2 7.0, bref beaucoup de Samsung…

Ceux qui souhaiteraient soutenir le projet, c’est par ici que ça se passe. Notez que Replicant n’a pas l’air bien gourmand, puisqu’il ne serait demandé que de 400 à 600 dollars pour assurer le portage du projet sur un nouveau smartphone/tablette, la somme correspondant au prix d’achat du produit.