Edit : Selon le site XDA-Developers, Google serait actuellement en train de tester la version 4.4.3 d’Android avec un Nexus 5. Le numéro de build est la KTU72B donc compilée aux alentours du 13 mars. Il y a fort à parier que cette mise à jour règle les problèmes du driver de l’appareil photo du Nexus 5 et puisse peut-être corriger des bugs pour d’autres appareils.

Un nouveau build d’Android KitKat a été aperçu. Compilé le 6 mars 2014, il pourrait venir régler les problèmes rencontrés sur les Nexus et prendre le numéro de version 4.4.3.

ANdroid-Kitkat-log

La build KTU65 a été croisée sur les forums Google et serait installée sur un Nexus 5. Comme nous l’avions relaté un peu plus tôt dans le mois, Google a annoncé préparer une mise à jour de KitKat pour régler les soucis rencontrés par les utilisateurs de Nexus 5. Ce bug, causé par un dysfonctionnement du driver de l’appareil photo, fait travailler le processeur inutilement, vidant ainsi la batterie trop rapidement. Pour le moment, la seule solution est de redémarrer le téléphone lorsque ce problème survient.

 

Simple correction de bug ou véritable 4.4.3 ?

Ce build a été compilé le 6 mars 2014. Il semblerait donc qu’il puisse être la mise à jour attendue par les utilisateurs du Nexus 5. Nous ne savons toutefois pas si ce nouveau build sera uniquement déployé pour les Nexus 5 ou s’il réglera d’autres bugs et intégrera d’autres fonctionnalités, pouvant ainsi prendre le numéro de version 4.4.3 et être disponible pour d’autres appareils. Cette dernière solution serait plus appréciable car le Galaxy Note 3 est également touché par ce bug.

 

Le nom des builds

Le nom des builds permet de connaître leur date de compilation. Pour KTU65 par exemple, K signifie KitKat, T fait référence à la branche du build. U permet de connaître le trimestre, sachant que A fait référence au premier trimestre 2009. Enfin, les deux derniers chiffres permettent de connaître le jour à l’intérieur du trimestre. Pour la version actuelle de KitKat, la 4.4.2, le numéro de build est KOT49H. Le H permet de distinguer les différentes « sous versions » compilées à partir de la version principale.