Google vient de déployer une nouvelle version de l’API Google Play Developer. Elle permet aux développeurs de mettre en ligne leur application ou encore d’y ajouter des achats in-app.

google-fixes-broken-motorola-market-links-with-play-store-update_laenk_0

Le Play Store est l’endroit incontournable pour la rencontre entre les développeurs et les utilisateurs. Côté développeur, le Google Play Developer Console permet de mettre en ligne son application, ses mises à jour ou encore d’avoir accès aux statistiques de téléchargement ou des achats in-app. Google vient de mettre en ligne l’API qui régit cette Console pour permettre aux développeurs indépendants de créer leurs propres scripts ou applications pour ne plus passer par la Console et avoir un processus un peu plus automatisé.

L’idée est de faire gagner du temps aux développeurs et leur permettre de développer une application de mise en ligne et de gestion totalement adaptée à leurs besoins. L’API permet ainsi de mettre en ligne une nouvelle version de l’application, modifier les fichiers apk, passer une application en alpha ou en bêta. Avec la nouvelle API, les développeurs peuvent également modifier les achats in-app d’une application. Le but de la nouvelle API est donc de permettre aux éditeurs de créer des logiciels indépendants de la Console pour, par exemple, lancer de manière instantanée une nouvelle application sur de nombreux territoires. Il sera aussi par exemple possible d’affecter des permissions à certaines personnes qui pourront uniquement modifier la description d’une application alors que d’autres personnes auront le droit d’en modifier le prix.

Les éditeurs ont donc maintenant à disposition une API qui leur permettra de bâtir des logiciels de mise en ligne et de gestion des applications plus pratiques que la Console Google puisqu’elle répondra précisément à leurs besoins. Il est aussi possible que des développeurs proposent à leurs confrères des applications (gratuites ou payantes) pour gérer leur parc de logiciels sans avoir à développer eux-mêmes leur propre application.