Microsoft partenaire principal de la Droidcon Paris, une conférence dédiée à l’écosystème Android, cela peut étonner. Nous avons donc interrogé Alex Danvy, chez Microsoft depuis 3 ans maintenant (ancien utilisateur d’un HTC Dream, le fameux T-Mobile G1), il « accompagne les développeurs au sens large« , ceux qui veulent créer des applications ou des services sur les plateformes Microsoft, quelles qu’elles soient. Il évoque bien entendu les services Microsoft que l’on retrouve sur l’écosystème Android, mais aussi l’approche du géant de Redmond sur ce secteur où l’on peut facilement côtoyer son concurrent.

DSC05065

Microsoft est partenaire principal de la DroidCon, et Alex Danvy le justifie en évoquant deux raisons : c’est une « opportunité », puisque Nokia était initialement le partenaire pour présenter Nokia X, mais avec le rapprochement stratégique de Microsoft, il a été décidé d’arrêter les investissements sur Nokia X. Microsoft s’est donc retrouvé avec ce partenariat, sans aucun sujet…  Néanmoins, il a paru naturel pour Microsoft d’être présent : « il y a chez Microsoft tout un tas de gens qui poussent Android, et qui montrent qu’il y a du sens que Microsoft travaille sur Android (…). Il y a plein de choses à raconter aux développeurs, il y une vraie histoire à raconter« .

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

En tant qu’ « évangeliste », Alex Danvy connaît bien les développeurs. « Pour nous, un développeur est avant tout quelqu’un qui créée de la « valeur », il doit se constituer un boite à outils, trouver les meilleures solutions pour affronter les différents problèmes, que cela soit 100 % Android, Microsoft ou des fois un peu des deux. L’essentiel, c’est qu’il arrive à créer ce qu’il veut.« .

Pour nous, un développeur est avant tout quelqu’un qui créée de la « valeur », il doit se constituer un boite à outils, trouver les meilleures solutions pour affronter les différents problèmes, que cela soit 100% Android, Microsoft ou des fois un peu des deux. L’essentiel, c’est qu’il arrive à créer ce qu’il veut.

« Microsoft est clairement un acteur de l’écosystème Android« . Pour lui, c’est clair : quand on regarde comment les différentes groupes et produits, on voit que Office a « pour mission, d’être la meilleure solution possible, disponible pour le plus large public possible« , sur Windows, Windows Phone, sur iOS et sur Android, et sur le web bien sûr. Pour chaque gros produit, « la question se pose« . Bien entendu, cela a moins de sens pour Windows, mais « beaucoup de sens pour Office, Xbox, Azure… »

DSC05063

Selon lui, s’il y a un produit qui s’adresse aux développeurs Android, c’est Azure, une plateforme cloud qui a pour la particularité d’aborder toutes les formes de cloud, « Infrastructure As A Service » ou « Platform As A Service » ou encore l’offre « Azure Mobile Services », fournit une offre packagée pour ceux qui créent une application mobile. Pour les notifications par exemple, il s’agit d’ « envoyer sur le bon service en fonction de la plateforme de mon client« . Cette offre propose un certain nombre de services pour démarrer rapidement le développement d’une application, pour se concentrer sur « l’essentiel, la valeur, la créativité pour créer son application« .

hh771599.na-coach-azure-toolkit.png(fr-fr,MSDN.10)

Sur le stand Droidcon, on pouvait retrouver la Xbox One. Pour Alex Danvy elle a une « côte d’amour toute particulière (…) lorsque l’on est un gamer, que l’on ait une PS4 ou une Xbox One, cela reste des machines symboliques« . Bien entendu, c’est le service SmartGlass qui était mis en avant, soit l’application qui permet de contrôler son écran, avec une approche « second écran » ; on retrouve une expérience enrichie intégrée dans les jeux. D’ailleurs, il en profite pour nous rappeler que les développeurs peuvent aussi ajouter des fonctionnalités SmartGlass avec un SDK disponible.

unnamed (9)

Xbox Microsoft Corporation

Nous l’avons également interrogé (bien sûr), sur Nokia X, il a tout de suite évoqué une « aventure particulière« . Il est en conscient, les gens se sont toujours demandés si Nokia a bien fait de choisir Windows Phone au lieu d’Android, et il avoue de pas pouvoir « connaître le fin mot de l’histoire« . Quoiqu’il en soit, il en est persuadé, « chez Microsoft, Nokia a pu se différencier, au lieu d’être noyé dans une masse de fournisseurs de téléphones Android très importante« .

Nokia X, en interne, il avoue l’avoir « vécu comme une certaine brutalité, l’annonce a été soudaine, la disparition aussi (…)« . De l’extérieur et de l’intérieur, il est évident que c’est compliqué de pousser une plateforme, « alors deux…« . Selon lui, « deux plateformes peuvent générer plus de questions que de réponses« . Pour Microsoft, il est nécessaire d’avoir un discours bien précis, avec « un soucis des valeurs que l’on souhaite véhiculer« . Entre Android et Windows, il l’admet : « il y a des oppositions de style, de design, des fondamentaux de l’OS, comme la notion de sécurité… avec de telles valeurs différentes, le choix a été fait de garder un seul OS« .

Entre Android et Windows, il l’avoue : « il y a des oppositions de style, de design, des fondamentaux de l’OS, comme la notion de sécurité… avec de telles valeurs différentes, le choix a été fait de garder un seul OS« .

Avec toutes les rumeurs qui tournent actuellement, nous avons bien entendu discuté de Windows et Windows Phone… Alex Danvy a été plutôt direct : »il y a beaucoup de choses à attendre avec Windows ‘Threshold’« , le nom de code du supposé Windows 9. Il n’a pas pu nous donner trop de détails, néanmoins il a évoqué une histoire d’unification : « (…) le fait qu’est, on peut imaginer que l’on pousse l’histoire d’unification, avec un OS abouti, agile pour tourner sur tout type d’appareils« .  Une phrase qui fait sens avec les rumeurs actuelles qui évoquent la disparition de Windows Phone, pour un produit avec un nom unique « Windows ». Alex Danvy nous prévient : « Windows est très ambitieux, il y a une belle histoire à raconter« .

Capture-d’écran-2014-03-26-à-23.30.33

Dernièrement, il a été impressionné par Galileo, une plateforme Internet of Things (de type Arduino), où l’on retrouve la puce Quark d’Intel « seulement 5 mm carrés (…) on fait tourner Windows dessus, le même Windows qu’un PC, c’est un tour de force.« . Selon lui, cela prouve qu’il y a une vraie aglitié de l’OS, « et visiblement ça va par là« .

ces développeurs qu’il voit « comme [des] artiste[s], qui manipule[nt] le code comme un pinceau, pour créer de super œuvres d’art« 

La Droidcon Paris est une super expérience pour lui, « un lieu de rencontres« . Il a vraiment apprécié rencontrer des développeurs, ces développeurs qu’il voit « comme [des] artiste[s], qui manipule[nt] le code comme un pinceau, pour créer de super œuvres d’art« . Il conclue assez brièvement : « On peut s’appeler Microsoft dans un conférence Android, ça ne déchaîne pas plus de passion qu’il en faut, l’accueil est chaleureux, nous avons tenté de rester respectueux (…)« .

DSC05071

En tant qu’ancien utilisateur d’un HTC Dream (T-Mobile G1), il reconnaît qu’Android est un écosystème « vivace, intéressant et créatif ».  Retrouvez Alex Danvy sur Twitter.