Nos lecteurs réguliers le savent, je suis membre du jury SFR Jeunes Talents Développeurs.

Les gagnants ont été contactés ce soir, par moi, par téléphone et/ou par courriel selon les cas. J’aimerai profiter de la tribune qui m’est offerte que je m’offre tout seul pour vous parler un peu de cette expérience.

J’ai un peu eu ce rôle, dans le jury, du Monsieur Communauté. Un rôle d’autant plus difficile à jouer qu’il n’a jamais été clairement défini comme tel. Mais le fait d’animer Frandroid, avec trois autres rédacteurs et maintenant deux modérateurs, m’y a indéniablement forcé.

Difficile de vous lire parler de vos applications, de vous offrir la parole, de couvrir cet évènement Android tout en gardant ses distances de sécurité pour ne pas favoriser quelqu’un en lui donnant des informations que personne n’a ou de ne pas se laisser influencer par les informations qu’un développeur me donne. Difficile aussi pour moi de ne pas donner les informations que j’ai, comme le fait que SFR va sortir le Samsung Orion (Quoi, c’est trop tard je l’ai dit ? Et m*rde …)

Car inutile de le nier, je vous lis sur le forum ou sur le blog quand vous parlez de votre application. Je vous suis sur twitter, je vous ai même parfois sur GTalk. Je vous ai déjà rencontré, ou plus rarement j’ai été en cours ou j’ai monté une entreprise avec vous (et oui) ou bien même vous faîtes parti de l’équipe Frandroid.

La francophonie dans le monde d’Android est un petit monde.

Du coup, je pense que je vous dois un juste retour de transparence. Je peux pas tout dire, c’est encore tôt, mais je vais quand même vous raconter …

… qu’on s’est bien éclaté à découvrir certaines applications, qu’on a été bluffé par d’autres, et qu’on vu un potentiel énorme à d’autres encore, que le jury c’est rien qu’une bande de curieux passionné par les nouvelles technologies et les nouveaux usages, que tout le monde touche bien sa bille en développement et heureusement.

Heureusement, parce qu’on a dû signer plusieurs apk (mais comment vous faîtes pour pas avoir de certificat, c’est automatique !!!) pour les installer sur l’émulateur, le G1 ou le Magic.

On n’a pas testé toutes les applications. J’ai envie de dire qu’on avait pas vraiment le temps, mais ce n’était pas non plus vraiment nécessaire. Les screencasts, les documentations étaient là aussi pour faire un premier tri. Nous avons donc, chacun, sélectionné 10 à 15 applications. On a recoupé nos listes, on a discuté de toutes ces applications, on se les ai présentées, on a visionné les screencasts, plongé dans la doc, on en a rediscuté.

On a finalement voté et gardé les applications qui avaient le plus de vote. Pour les autres, on a fait un tour de repêchage où chaque juge a expliqué pourquoi il avait voté pour cette application. On en a donc encore rediscuté. On a décidé si cette application revenait dans le classement ou non.

Je pense donc qu’on a été plutôt consciencieux, même si certains diront que non parce que toutes les applications n’ont pas été exécutées. Je pense que nous avons sélectionné ceux qui le méritait, même si, c’est clair, d’autres applications le méritaient aussi.

Je pense que ce concours était dans l’intérêt de la communauté Android francophone et pas dans le simple intérêt de SFR (même si, il ne faut pas se leurrer, SFR y voit son intérêt) et qu’il a été une réussite.

C’est promis, vous en saurez bientôt plus.