La plateforme Google Code mettra la clé sous la porte le 25 janvier 2016. Cet ancêtre de Github et Bitbucket a été très utile à une période de sa vie, mais le service est déserté depuis l’apparition de ces alternatives plus intéressantes.

code (1)

Le service de publication de code source Google Code avait vu le jour en 2006. Il permettait aux développeurs d’héberger le code source de leur projet sur Internet, à la vue de tous. Pratique pour récupérer facilement le code source, l’étudier et pourquoi pas proposer aux développeurs une modification de son logiciel. À l’époque, il n’existait pas vraiment de service concurrent si ce n’est SourceForge, beaucoup plus basique. Mais rapidement, des alternatives comme Github et Bitbucket ont vu le jour avec des fonctionnalités bien plus avancées.

Ainsi, Github, le plus populaire de tous, permet aux développeurs du monde entier de se retrouver sur une plateforme collaborative. Il devient ainsi beaucoup plus facile de proposer des modifications à un logiciel existant, de créer diverses branches et d’avoir accès à des tonnes de statistiques. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un employeur potentiel demande au candidat le lien de son profil Github.

Même Google quitte le navire

Google n’a pas su (ou voulu) prendre ce virage et a donc vu son service se désemplir petit à petit. Même le géant de Mountain View a migré plus de mille projets vers Github. Désormais, Google Code serait surtout utilisé pour des projets sans intérêt et serait donc perçu par ses progéniteurs comme un service en fin de vie. La douloureuse décision a donc été prise : Google Code fermera définitivement ses portes le 25 janvier 2016.

Les outils de migration

Toutefois, depuis hier, il est impossible de créer de nouveaux projets. À partir du 24 août 2015, il sera même impossible d’apporter des modifications aux projets existants. Il sera possible de télécharger une archive de l’ensemble du projet (source, issues et wikis) jusqu’à la fin de l’année 2016. Pour les développeurs intéressés, Google propose des outils de migration vers GitHub ou encore Bitbucket et Sourceforge.