En ce moment, il y a une déclaration qui fait du buzz. C’est celle de Joe Hewitt, le développeur des applications Facebook pour Android et iPhone (les autres systèmes, je ne sais pas). Après ses déclarations à l’encontre d’Apple et du système de validation de l’AppStore, il s’attaque au système Android.

Pour ceux qui ne connaissent pas le terme de troll, voici la définition de Wikipédia : « Un troll est une action de nature à créer une polémique en provoquant les participants d’un espace de discussion (de type forum, newsgroup ou wiki) sur un réseau informatique, notamment Internet et Usenet. Le mot désigne également un utilisateur qui a recours à ce type d’action. » . C’est donc le fait de participer à un débat dans l’objectif de le faire s’enflammer pour qu’il perde de son intérêt.

Lors des première déclarations, je dois le confesser, j’avais mal réagi. J’étais tellement content qu’une personnalité, dont la légitimité est avérée, présente exactement les mêmes idées que moi. C’est ce « exactement » dont j’aurais du me méfier. En effet, comment moi, qui n’ait de connaissances de iOS que via les comparaisons faites avec Android, pourrait avoir les mêmes idées qu’un acteur et contributeur du système ?

Ce qui m’a fait remarquer mon erreur, ce sont ses derniers propos concernant Android. Vous retrouverez l’intégralité de son discours sur son Twitter mais nous pouvons en extraire quelques phrases chocs :

  • « Les outils de développement d’Android sont épouvantables »
  • « Le système d’exploitation est hideux »
  • « L’absence de Big Brother me disant quoi faire est un petit avantage »
  • « Chaque jour où je vois que je travaille en Java, j’en pleure »

Au final quoi de nouveau dans le débat ?

Il n’y a pas de Big Brother qui contrôle les utilisateurs. Nous le savions, même si certains reprochent une présence de Google qui manque de discrétion. Pour les outils de développement, il suffit de regarder le nombre de remontées de bugs pour faire le même constat. Pour Java, les échanges sur ce sujet animent les forums de développeurs depuis longtemps. Quoi qu’il serait possible de répondre qu’il y a des outils qui permettent de s’affranchir de Java. A propos de l’interface, la remarque revient sur notre forum tous les jours. Nous savons qu’il y a des applications et Homes qui permettent d’améliorer tout ça, et que Google a embauché un spécialiste en ergonomie dernièrement sur le projet Android.

Donc de la même façon qu’il a reproché à Apple le temps de validation des applications, les remarques de Joe Hewitt sur Android ne sont que lieux communs. Venant d’un acteur comme lui, nous pourrions nous attendre à des contributions plus raisonnées. Et encore mieux, nous pourrions attendre de lui des conseils pour les développeurs, dans l’optique de gagner du temps par rapport aux difficultés qu’il aurait pu rencontrer. Pourquoi ne pas, par exemple, publier le code source de la gestion de l’interface ? Pourquoi ne pas donner des petits conseils sur les moyens d’anticiper les problèmes inhérents à la fragmentation ? Dans les deux cas, le développeur fait du pur troll : critiquer facilement et sans apporter sa contribution à la communauté.

Que ce soit pour Android ou pour la concurrence, cette histoire m’apprendra à prendre avec du recul des déclarations « choc ».

Au final, cela repose la question de la légitimité. Est-ce que le simple fait qu’être responsable d’un projet phare dans un domaine donne de la légitimité. Je pense que oui, mais pas pour tous les propos. Il faut savoir quand sa propre parole doit s’appuyer sur sa réputation et quand ces paroles peuvent aller contre sa réputation.