Il y a des langages sur lesquels nous travaillons afin de porter leur bytecode pour la Dalvik VM, donc il ne sera pas question seulement du langage Java.

On pouvait le supposer, ou bien sinon le prévoir, au moins le prédire, Android va s’ouvrir à d’autres langage de programmation que le Java.

Cette citation est tirée d’une des réponses de Jason Chen lors des Google I/O. C’est d’ailleurs une phrase qui est confortée à plusieurs moment puisque Jason Chen insiste sur le fait qu’Android n’est pas une technologie Java et que la Dalvik VM n’est pas une machine virtuelle Java.

S’il on ne sait pas encore quels autres langages seront supportés par Android (C/C++, Python, ou même C# sont probablement les plus à mêmes de faire partis des langages choisis), il apparait maintenant très clair que le choix du langage Java n’existe pratiquement que pour attirer à Android tout les développeurs mobiles qui sont déjà très à l’aise avec cette technologie.

Les autres langages supportés auront eux probablement pour rôle d’amener les développeurs du monde PC vers le développement Android.