Google vient de mettre en ligne une nouvelle version de l’image système Android L destinée aux Nexus 5 et Nexus 7 (2013). Numérotée LPV81C, elle apporte principalement le support de l’API Google Fit Platform dévoilée lors de la Google I/O.

Google Fit Platform

Voici donc la première mise à jour de la version Developer Preview d’Android L. Google ne liste pas les nouveautés ou les corrections de bugs apportées par cette seconde monture, numérotée LPV81C (le petit nom de la précédente était LPV79). La seule nouveauté dont on est certain, c’est la présence de l’API Google Fit Platform qui avait été officialisé cette année à la Google I/O pour venir concurrencer Apple Health qu’on pourra retrouver sous iOS 8. Google donne donc accès à la version Developer Preview de Google Fit mais également la librairie pour bâtir des applications exploitant l’API. La firme de Mountain View précise par ailleurs qu’il faut posséder le kit de développement Java SE en version 7 pour créer des applications prenant en charge Google Fit.

L’intégration de l’API est une bonne nouvelle pour les utilisateurs puisque les développeurs vont avoir le temps d’appréhender cette nouvelle API et de nous préparer des applications tirant parti des fonctionnalités de la plateforme Google Fit. Pour ceux qui auraient manqué l’annonce, Google Fit met l’accent sur le fitness et la santé en permettant de centraliser les données de l’utilisateur exploitées par l’API dans le cloud, au même endroit, quelle que soit l’application utilisée. On peut donc imaginer l’intérêt pour un sportif qui utilise diverses applications selon les sports avec différents capteurs (rythme cardiaque, vitesse, podomètre, etc.). Toutes les données seront stockées au même endroit et une application pourrait donc venir faire une synthèse et une analyse de toutes ces données pour que l’utilisateur ait une vue d’ensemble.

On sait déjà que Nike, Adidas, Runtastic et Basis supporteront cette nouvelle API avec des nouveaux produits ou même avec certains produits existants à l’image du Fuel de Nike. Dans le domaine de la santé, Google Fit pourrait également venir faire de l’ombre à l’API Health d’Apple. Cette dernière propose en effet de centraliser dans le cloud les données médicales des utilisateurs issues des différents capteurs. Ainsi, le médecin traitant pourrait avoir accès à ces données en temps réel pour un gain de temps et pour proposer des solutions en cas de problème. Encore un front de plus entre Google et Apple.