Depuis la semaine dernière, la version Developer Preview d’Android N est disponible au téléchargement. Pour cela, deux solutions sont disponibles, l’installation manuelle et la mise à jour OTA. Dans un cas comme dans l’autre, les prochaines mises à jour seront quant à elles automatiques…

android n preview une

Google a mis en place avec l’arrivée d’Android N le programme Android Beta, qui permet de récupérer Android N Preview sur son téléphone (ou sa tablette/son boîtier multimédia) comme s’il s’agissait d’une simple mise à jour. De là est née une certaine confusion, laissant penser que, contrairement à Android M Preview, les appareils ayant été flashés manuellement ne recevraient pas de mise à jour automatiquement.

Afin de lever le doute, une mention a été ajoutée sur le site de Google, précisant que « si vous décidez de recevoir les prochaines mises à jour en OTA après avoir flashé manuellement votre appareil, tout ce que vous avez à faire est d’inscrire le terminal au programme Android Beta ». Il est également précisé que « vous pouvez inscrire l’appareil à n’importe quel moment pour recevoir la prochaine mise à jour en Over The Air ».

A essayer : Tuto : Comment installer Android N Preview sur un Nexus ?

Pour rappel, une mise à jour est prévue chaque mois jusqu’à la sortie définitive d’Android N, elle-même fixée à la fin de l’été. Il vous reste donc encore un peu de temps pour souscrire à ce programme et éviter d’avoir à flasher chaque mise à jour individuellement.

Le risque est toujours présent

Passer par des mises à jour officielles pourrait sembler plus sûr, mais les risques sont pourtant bel et bien présents. En effet, comme l’a remarqué AndroidPolice, diverses personnes ont commencé à se plaindre de problèmes lors de l’installation de la mise à jour, entraînant un “soft brick” de l’appareil. L’appareil n’étant alors pas capable d’activer le débogage USB et de déverrouiller le bootloader, quelques utilisateurs ont eu des sueurs froides fort désagréables. Le problème peut cependant être réglé en installant le paquet de la mise à jour OTA directement depuis le recovery du téléphone. Plus de peur que de mal donc.

Il s’agit là d’un bon rappel néanmoins concernant les risques qui peuvent être rencontrés lors de l’installation de ce genre de firmware encore expérimental.