La fin de l’année de Cyanogen devrait être chargée. La ROM Custom certainement la plus célèbre du moment vient de lancer une campagne de recrutement d’alpha-testeurs pour un nouveau projet réalisé en collaboration avec la startup Nextbit.

Nextbit

Un peu d’histoire : en janvier dernier, la startup Nextbit levait la bagatelle de 18 millions de dollars auprès d’Accel Partners et de Google Ventures. La société, dont les objectifs sont encore vagues, se présente comme un spécialiste du cloud mobile, et s’appuie sur des grands noms du secteur. On y retrouve notamment Tom Moss et Mike Chan, des anciens de Google, mais aussi l’ex-vice président en charge du design et de l’expérience utilisateur chez HTC, Scott Croyle. Une équipe de choc désormais associée à celle de Cyanogen, non moins réputée.

Pour le moment, les projets de la firme américaine sont bien vagues. Par un message laconique sur son compte Google+, CM a annoncé le lancement d’une campagne d’alpha-test. « Nous cherchons un petit groupe d’utilisateurs intrépides de CyanogenMod pour nous aider à tester quelque chose de vraiment cool !« , peut-on lire sur le réseau social. Dans le formulaire en question, préférence est donnée aux propriétaires d’un Nexus 5 ou d’une tablette Nexus 7, bien que d’autres terminaux soient potentiellement éligibles. Il faudra également accepter de wiper l’appareil concerné. Quant à l’objet de cette alpha privée, il n’a pas été défini, si ce n’est qu’elle permettra d’accéder à « des fonctionnalités Nextbit« , que l’on peut donc lier à un service en cloud. Toutefois, le nouvel ami de Cyanogen s’est lui aussi exprimé hier, indiquant que « Scott jouera un rôle important dans la prochaine étape de la société« , mais aussi que « nous ne faisons que commencer dans le monde du mobile« . Si l’on peut penser principalement à un renouveau en termes d’interface, certains s’avancent jusqu’à penser à un véritable mobile centré autour de l’expérience Cyanogen/Nextbit, après un premier essai tenté avec l’entreprise chinoise OnePlus. Beaucoup d’interrogations restent donc en suspens, et il faudra patienter jusqu’à l’ouverture de cette session de tests « alpha » pour en savoir plus (formulaire ici). Et à ce sujet, aucune date n’a encore été indiquée.