Feuilleton OnePlus-Cyanogen, dernier épisode en date. Après la lettre ouverte de OnePlus à ses clients, ses éclairages postérieurs et une campagne de communication visant à rassurer ses clients indien, revirement de situation : non, Cyanogen n’assurera pas les mises à jour des OnePlus One commercialisés en Inde.

OnePlus Inde

Cette fois, ce n’est plus OnePlus qui s’exprime mais bien Cyanogen Inc. Il y a une dizaine de jours, la firme chinoise indiquait sur son blog que – ô surprise – Cyanogen avait conclu un partenariat avec Micromax en Inde pour une future gamme de smartphones Yu. Ce qui, de facto puisqu’il s’agit d’une exclusivité de Micromax, privait les OnePlus tout juste vendus dans le pays du support logiciel censé être assuré par Cyanogen. En fin de semaine dernière, Cyanogen clarifiait la situation : tous les OnePlus One seraient bien mis à jour en OTA par Cyanogen. De quoi rassurer les clients indiens de OnePlus qui, depuis le 2 décembre dernier, peuvent acheter l’appareil par le biais du revendeur Amazon.

Ce qui semblait clair de prime abord ne l’était pas réellement. Car Cyanogen s’est fendu d’une nouvelle communication concernant le OnePlus indien. Et là, tout se joue dans la subtilité : oui, les Indiens bénéficieront des mises à jour OTA de leur OnePlus One même s’ils se situent en Inde, pour peu qu’ils se soient procuré le téléphone dans sa version internationale. Mais s’ils l’ont acheté en Inde, niet. « Nous nous consacrons à notre partenariat exclusif en Inde avec Micromax, qui lancera ses premiers appareils sous Cyanogen OS sous sa nouvelle marque YU », indique Cyanogen. Comprenez que les Indiens qui souhaiteront bénéficier d’une mise à jour de leur smartphone devront non pas en acheter la version qui leur est destinée mais l’importer par le biais de non officiels. Les autres, rappelons-le, devraient se voir proposer d’ici la fin du mois une première version d’une ROM développée par Cyanogen pour remplacer Color OS (la ROM du OnePlus One vendu en Chine), avant un déploiement de la mise à jour officielle dans le courant du premier trimestre 2015.