Cyanogen Inc. vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 80 millions de dollars récoltés auprès de multiples investisseurs.

Cyanogen Inc

Cyanogen annonce aujourd’hui avoir procédé à une levée de fonds de série C à hauteur de 80 millions de dollars, dans le but d’embaucher toujours plus d’ingénieurs à même de porter sa plateforme Cyanogen OS. « Nous sommes dévoués à la création d’une plateforme de computing ouverte, qui valorise tout l’écosystème mobile, des développeurs aux fabricants de hardware et, de manière plus importante, les clients partout dans le monde », indique Kirt McMaster. Et d’ajouter qu’il veut « construire un Android vraiment ouvert », vraisemblablement par opposition à l’Android de Google, désormais frère ennemi de Cyanogen OS.

Si les 80 millions de dollars levés par Cyanogen représentent une somme colossale, ils restent en-deçà de ce que l’on attendait jusqu’alors. De fait, il était initialement question de 110 millions de dollars, mais également d’une participation de Microsoft à la levée de fonds. Or la firme de Redmond, très intéressée par une incursion dans le monde d’Android toutefois, n’apparaît finalement pas dans la liste des contributeurs de Cyanogen. On y retrouve en revanche Qualcomm, comme c’était initialement attendu, mais aussi des grands noms tels que Twitter, Telefónica, Smartfren Telecom ou Rupert Murdoch. Cyanogen conserve encore quelques cartes dans sa manche puisque « plusieurs partenaires sont encore à annoncer ». Les 110 millions de dollars précédemment évoqués n’étaient néanmoins pas tout à fait dans le faux, puisque cette somme représente le total des levées de fonds de Cyanogen à ce jour. On parlait d’ailleurs, il y a quelques semaines, d’une valorisation à hauteur de 500 millions de dollars pour l’entreprise en cas de succès de sa levée de fonds.

Pour l’heure, CyanogenMod, la ROM de Cyanogen Inc., est disponible sur plusieurs centaines de téléphones, qui bénéficient de versions stables ou de nightlies. Il est également préinstallé sur des appareils tels que le OnePlus One ou le Micromax Yureka, qui devraient d’ailleurs voir arriver Lollipop avec le déploiement de Cyanogen 12.