Le résumé des épisodes précédents

Bonjour, je suis Pierre Benayoun, développeur en mode « one man startup » sur Android.

Je travaille depuis presque  deux ans sur  l’Activity Tracking sur Android. J’ai ainsi développé en 2015  l’application Fit Plus qui détaille toutes vos données de Google Fit. Au final,  ce ne fut pas la réussite espérée, j’ai donc décidé de changer radicalement de stratégie avec un  pivot.

Je travaille donc actuellement sur KiloMeter. J’ai créé une note d’intention, un premier trailer et finalise la version alpha, ce qui n’est pas de tout repos.

Je viens de repousser l’alpha,  mais où en est-on ?

Le GIF qui résume mes deux semaines

giphy_wxjhgkjdshg

A l’origine ce blog avait essentiellement un but, partager mon aventure afin, notamment, de faire connaître mes applications. Je réalise avec le temps c’est que c’est aussi, voire surtout, un magnifique outil de réflexion. M’obliger à poster régulièrement, m’amène à coucher sur le papier mes réflexions et donc à formaliser ce qui est parfois un embrouillamini de bouts de pensées.

Cela n’apporte pas toujours, ni à vous, ni à moi de réponse définitive. Mais cela nous permet au moins de faire un  point, qui me permet à minima d’avancer sur le sujet.

Et le sujet du jour est la sur-ingéniérie (?) traduction personnelle et étrange de l’anglais « Overengineering » (on gardera le terme anglais). En s’inspirant de la page wikipedia anglaise, on peut le résumer au fait de « construire un produit plus robuste et compliqué que nécessaire ».

Et j’ai bien l’impression d’être un champion du sujet. Je suis retombé sur ma première application : « My system coach« . J’ai le souvenir d’avoir passé des jours sur un système de thème « blanc » ou « noir » qui  a été une fonctionnalité totalement inutile. Je viens de m’apercevoir que j’en étais déjà conscient à l’époque quand j’en parlais dans Frandroid. Une quintessence de l’overengineering.

Et ces temps ci je ne peux m’empêcher de passer des jours sur un système qui fait apparaitre les « slides » de Kilo-Meter au fur et à mesure que les données sont disponibles. Cela enrichit un peu l’experience utilisateurs dans certains cas, mais ça ne change pas fondamentalement sa vie. De l’overengineering encore.

Dans le cadre du Lean Startup ou l’idée est d’aller le plus vite possible voir ses utilisateurs, l’overengineering est une énorme connerie ou l’on gâche du temps sur des points inutiles. On ferait mieux d’échanger avec l’utilisateur sur le fait de savoir si votre app l’intéresse (et si oui comment). Dans un premier temps un gribouillis sur un bout de papier fait très bien l’affaire.

Mais je ne peux m’empêcher de faire le truc le plus parfait possible. Je sais que c’est un défaut. Et que si je ne l’avais pas j’aurais déjà montré mon appli à des centaines de personnes et sûrement appris plein de choses hyper intéressantes.

MAIS d’un autre côté je me dis qu’un bon artisan ne va pas se ballader avec un croquis de chaise en demandant aux gens s’ils seraient intéressés par elle. Il fait la plus belle chaise possible. De même un vigneron, en tout cas celui qui fait ça à l’ancienne, ne fait pas des centaines de test utilisateurs. Il fait le meilleur vin selon lui. POINT.

Je me dis aussi qu’avec ce que j’ai fait, si les mecs me demandent finalement que c’est la distance parcourue qui les intéresse, l’app sera toujours aussi sympa et ça me demandera que quelques heures pour changer ce point (Avoir passé des jour sur la modularité ça aide).

Bref je suis plein de doutes. J’imagine que la vérité est entre ces deux points de vue, mais où PUTAIN ?!?

Sur quoi j’ai avancé

Avantage de’l’overengineering, l’application a une base que je trouve bien solide. Il reste une palanquée de trucs à finir, mais on est plus dans les finitions que dans la pose des fondations. Bref ça n’avance pas assez vite, mais on se rapproche d’un proto sexy me permettant de tester beaucoup de choses.

Le tableau de bord de KiloMeter

La note d’intention

Mon plan pour conquérir le monde est dispo (en détail) ici.

Prochaine étape

Finir au plus vite la version alpha. Aller voir beaucoup de monde pour voir si mon application fait un effet « wow »

Ce qu’il reste à faire avant de livrer la prochaine version
  • Générer le rapport en tâche de fond pour le livrer tout chaud à 19 h
  • Faire un putain de ménage (gros dossier)
  • Ne surtout rien rajouter (oh non !)
  • Débugger
Ce que je compte rajouter dans les versions suivantes
  • Dire en tant réel quand il se passe quelque chose (vous perdez du poids !)
  • Possibilité de rentrer les activités à la main (ex: « je fais une heure de sport tous les jeudis à 19h00 »)
  • Nourriture : gros, gros dossier avec la possibilité de rentrer manuellement ce qu’on mange de façon simplifiée et les équivalences du type : « il vous faut 1h45 de vélo pour éliminer un hamburger »
  • Devenir incroyablement riche et créer une gigantesque fondation caritative.
  • Te payer un verre de rouge (sans quoi y’a des gens qui lisent vraiment tout, BRAVO !)(mais ça ne fonctionne qu’une fois @JiminyPan )

Découvrez le trailer de KiloMeter !

ezgif.com-resize

En attendant la bêta, pour télécharger le trailer de klmtr, cliquez sur l’image, vous arriverez sur la page typique (et pas très sexy) Google Play de bêta test.

Il vous suffit ensuite de cliquer sur un bouton pour vous inscrire et ensuite à vous la page classique de téléchargement.

On n’oublie pas Fit Plus (mon autre app)

Fit Plus
Libérez vos données Google Fit™ avec Fit Plus !Fit Plus est le meilleur moyen de gérer vos données sous Google Fit :- Données cachées à propos du temps en véhic...
Le Cabinet Numérique 0

Et pour me suivre

Le joli feed RSS