Le résumé des épisodes précédents

Bonjour, je suis Pierre Benayoun, développeur en mode « one man startup » sur Android.

Je travaille depuis presque  deux ans sur  l’Activity Tracking sur Android. J’ai ainsi développé en 2015  l’application Fit Plus qui détaille toutes vos données de Google Fit. Au final,  ce ne fut pas la réussite espérée, j’ai donc décidé de changer radicalement de stratégie avec un  pivot.

Je travaille donc actuellement sur KiloMeter. J’ai créé une note d’intention, un premier trailer et finalise la version alpha, ce qui n’est pas de tout repos.

J’ai repoussé l’alpha,  j’en fais trop, mais où en est-on ?

Le GIF qui résume mes deux semaines

cheers_2

Bravo l’orga du Devfest de Nantes !

Eh oui, le 9 et 10 novembre j’ai présenté une des presque soixante-dix conférences  de ce colloque de développeurs : « Ivre, il décida de commercialiser des apps tout seul« .

L’idée était de faire un retour sur mes (mes)aventures d’éditeur d’application. Le Dev Fest a adorablement capté cette conférence, la voici :

(tous les liens nécessaires sont en commentaire de la vidéo)

[SPOILER]Regardez là avant que je vous dévoile mes avis dessus :

  • Je sais que je parle vite, mais Mandieu que c’est impressionnant en vidéo
  • Je trouve que mon intro ne va pas assez vite au but, paradoxalement je dois bien perdre 5 minutes
  • En revanche la partie consacrée au marketing est plus drôle et intéressante que je ne le  pensais. Dire qu’il y a deux ans J’étais bien incapable de trouver une réelle utilité au marketing !
  • J’aurais aimé beaucoup plus développer les thèmes abordés dans ma conclusion, notamment sur l’image du développeur dans la société française.

[/SPOILER]

Ceci étant dit, préparer cette conférence a été en lui même quelque chose de très positif.

Cela m’a permis de mettre au clair mes réflexions sur l’édition d’applications et comment développement, stratégie produit, marketing, business model s’articulent autour de la notion centrale d’UX. De plus voir la vidéo (et écrire cet article) me permet de prendre du recul et d’avancer encore mes réflexions.

Mais  les deux jours que j’ai passés au DevFest vont largement au-delà. Certes je dois vous avouer que je n’ai vu AUCUNE conférence en direct, mais je me suis rattrapé en ligne, car elles sont TOUTES disponibles ici : Vidéos des conférences du DevFest Nantes.

Et pas besoin de conférences pour échanger et apprendre.

Les développeurs sont sympas (et tu peux pousser)

Plus je travaille dans le numérique et plus je m’aperçois que les développeurs à part. Et c’est assez opposé à l’image d’Epinal qu’on leur donne. Ce sont avant tout des personnes qui partagent sans arrière-pensées leurs connaissances.

Le numérique est bien placé à ce niveau, mais là on pousse le concept à son paroxysme.

Un rassemblement de développeurs ressemble ainsi plus à un colloque universitaire qu’à un salon  classique ou chacun est là pour littéralement vendre sa soupe. Les « speakers » viennent partager leur expérience, sans jamais s’épargner, pas pour vendre quoi que ce soit.

Je ne dis pas que vendre sa soupe est un mal, je le fais tous les jours, mais cela change énormément l’expérience.

Vous pouvez tomber sur une star du dev français tel Cyril Mottier ou Pierre-Yves Ricau (rien de moins que le créateur d’AndroidAnnotations et LeakCannary) et échanger au débotté pendant une heure sur tel ou tel aspect du développement. On connait des milieux ou certains se prennent pour des divas et d’autres où la personne mettrait cinq minutes à parler business.

Après rien n’est parfait. Comme toute communauté,  les développeurs ont un dress code : le T-shirt/sweat. Mon combo chemise/veste m’a valu un torrent de moqueries des collègues. Je ne te félicite pas Alexis !

Je parlais d’image d’Epinal, on caricature souvent le développeur comme une personne introvertie à l’aise seulement avec une machine. Or je ne connais pas d’autre métier dans le numérique ou l’on anime autant des conférences devant des dizaines, voire des centaines de personnes et ce, souvent, en anglais. On est loin du portrait du gars que les commerciaux n’osent pas sortir de la boîte !

En revanche, vous avez peut-être remarqué, je ne parle pas de développeuses. J’en ai compté 4 (!!) sur les 76 conférenciers.

Quand on croise une femme lors d’un tel évènement c’est souvent la responsable RH/dirigeante d’une entreprise sponsor. Ce n’est pas dû à un sexisme des organisateurs, bien au contraire,  mais d’une tendance large de sexualisation des métiers.

On trouve peu de développeuses comme ou trouve, symétriquement, de moins en moins de professeurs des écoles…

Dans le milieu des développeurs, tout le monde le déplore, on fait beaucoup pour faire la promotion du métier auprès des plus jeunes, le Devfest ne fait pas exception, mais il est difficile de changer les mentalités.

Chapeau le GDG Nantes

Pour finir, revenons sur l’esprit de partage des développeurs. Il faut savoir que sur ce type de colloques, quasiment tout le monde est bénévole.

L’organisation est bénévole, les conférenciers tout autant. L’argent demandé aux visiteurs et sponsors est juste utilisé pour couvrir les frais de bouche, la location de l’espace, les retranscriptions vidéos et les photos (du moins je suppose).

Les « speakers » ont ainsi payé voyage et l’hôtel. De même, l’équipe d’organisation, le GDG Nantes, est constituée souvent de salariés qui prennent des RTT pour préparer l’évènement.

Et ces gens passent deux jours quasiment 24/24 sur le salon à tout gérer…Tout cela pour le plaisir du partage ! Nantes n’est pas une exception, on trouve des exemples similaires à Bordeaux et Toulouse (pour ne parler que de l’Ouest français).

Et le résultat est impressionnant : Le devFest c’est 1500 visiteurs et 76 conférences. C’est tout sauf du boulot d’amateurs. Tout ceci explique le GIF (que je remet): BRAVO !

cheers_2

Sur quoi j’ai avancé

Ah sinon, je continue toujours sur KiloMeter. On n’a jamais été aussi proche de la livraison de l’alpha. J’en suis à finaliser les finitions (oui, oui).

C’est un peu comme si je lançais un nouveau concept de bateau. La coque est finie, je l’ai un peu testée et il ne prend pas trop l’eau. Mais avant de l’essayer avec des passagers courageux sur de vrais rapides, il faut fixer le gouvernail avec autre chose que du scotch et enlever les grosses flaques de cambouis sur les sièges…

En tout cas  contrairement à il y a peu, j’ai du temps pour bosser sur le projet. On croise les doigts pour que le prochain post vous annonce la sortie !

Le tableau de bord de KiloMeter

La note d’intention

Mon plan pour conquérir le monde est dispo (en détail) ici.

Prochaine étape

Finir au plus vite la version alpha. Aller voir beaucoup de monde pour voir si mon application fait un effet « wow »

Ce qu’il reste à faire avant de livrer la prochaine version
  • Générer le rapport en tâche de fond pour le livrer tout chaud à 19 h
  • Faire un putain de ménage (gros dossier)
  • Ne surtout rien rajouter (oh non !)
  • Débugger
Ce que je compte rajouter dans les versions suivantes
  • Dire en tant réel quand il se passe quelque chose (vous perdez du poids !)
  • Possibilité de rentrer les activités à la main (ex: « je fais une heure de sport tous les jeudis à 19h00 »)
  • Nourriture : gros, gros dossier avec la possibilité de rentrer manuellement ce qu’on mange de façon simplifiée et les équivalences du type : « il vous faut 1h45 de vélo pour éliminer un hamburger »
  • Devenir incroyablement riche et créer une gigantesque fondation caritative.
  • Te payer un verre de rouge (sans quoi y’a des gens qui lisent vraiment tout, BRAVO !)(mais ça ne fonctionne qu’une fois @JiminyPan )

Découvrez le trailer de KiloMeter !

ezgif.com-resize

En attendant la bêta, pour télécharger le trailer de klmtr, cliquez sur l’image, vous arriverez sur la page typique (et pas très sexy) Google Play de bêta test.

Il vous suffit ensuite de cliquer sur un bouton pour vous inscrire et ensuite à vous la page classique de téléchargement.

On n’oublie pas Fit Plus (mon autre app)

Fit Plus
Libérez vos données Google Fit™ avec Fit Plus !Fit Plus est le meilleur moyen de gérer vos données sous Google Fit :- Données cachées à propos du temps en véhic...
Le Cabinet Numérique 0

Et pour me suivre

Le joli feed RSS