Vous avez certainement vu passer dernièrement quelques cas d’explosions de Galaxy S7 et S7 edge, et récemment de S6 et de S6 edge. Entre paranoïa et faits avérés, intéressons-nous à ces dernières explosions.

still-afraid-of-android-malware

L’affaire du Galaxy Note 7 a laissé des traces. Ce que l’on aurait pu penser être quelques cas isolés, était en réalité un vrai problème de conception du smartphone, qui a forcé Samsung à stopper la commercialisation de son produit.

Il reste encore quelques Galaxy Note 7 en circulation, mais ce ne sont plus les appareils qui font l’actualité. Depuis quelques semaines, tous les cas d’explosions de Galaxy S7, S7 edge mais aussi les anciennes générations de S6 etS6 edge font l’actualité. Au delà du fait que ce sont des articles qui font facilement de l’audience, des informations facilement reprises par les médias et partagées sur les réseaux sociaux, cela montre aussi que les consommateurs ont désormais de vraies craintes vis-à-vis de ces produits. Il est temps d’essayer de prendre un peu de recul et de comprendre ce qui se passe.

 

 

Les derniers cas d’explosion

Un des derniers cas recensés a été publié ce matin sur Reddit, il s’agit d’un Galaxy S6 edge qui a explosé pendant la nuit. Ce dernier était branché à un chargeur officiel.

yiakqrq x3n1zl2-1 xeaj1nj

Plus tôt ce mois-ci, c’est un Galaxy S7 edge qui avait fait l’actualité. Ce dernier n’était pas branché selon son propriétaire, et n’était pas utilisé.

galaxy-s7-edge-feu-explosion

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un peu plus tôt dans l’année, un autre cas d’explosion avait eu lieu en France. Pour le coup, c’était un Galaxy J5 (2017).

Lorsque l’on fait le tour des dernières actualités d’explosions, on recense également de nombreuses explosions sur les produits Apple ce mois-ci, mais aussi des Huawei Nexus 6P par exemple.

iphone-6s-explose

En réalité, il suffit de se rendre sur Twitter et effectuer quelques recherches pour tomber sur des dizaines de cas, comme l’iPhone 5S plus bas. Samsung et Apple sont parmi les plus grands fabricants de smartphones dans le monde, des millions d’exemplaires de smartphones sont en circulation, la probabilité d’une explosion chez ces fabricants est donc mathématiquement plus importante.

Doit-on devenir parano ?

Dans l’ espoir d’effacer les craintes que les batteries des Galaxy S7 puissent être défectueuses, Samsung a publié un communiqué officiel sur la question suite à une poignée d’incidents. L’entreprise coréenne a reconnu ces incidents, mais a déclaré ne pas avoir encore trouvé une défaillance sur ces modèles.

newsroom

Ces cas peuvent donc être considérés comme des cas isolés. Aucun appareil est considéré comme 100 % sûr et tout dépend de la façon dont un utilisateur l’utilise. C’est également une question de hasard, bien entendu.

Mais pourquoi ne doit-on pas avoir peur des Galaxy S7 et S7 edge, alors que nous avons eu peur du Galaxy Note 7 ? Parce qu’il y a une différence entre une batterie qui gonfle de temps en temps et 50 batteries qui brûlent et explosent en quelques jours. Le premier cas relève de la fatalité de l’existence des batteries lithium-ion (il y a des millions de smartphones en circulation, le risque zéro n’existe pas), le deuxième cas relève de la défaillance systématique d’un fabricant qui a voulu aller plus vite que la musique.

Lorsque des batteries explosent, c’est bien souvent l’échec des fabricants. D’ailleurs, nous sommes arrivés à la limite de cette technologie. Selon Lynden Archer, un scientifique de l’Université Cornell aux Etats-Unis, nous avons déjà atteint 90 % de l’autonomie maximale théoriquement possible de la batterie lithium-ion.

Etant donné que nos écrans s’agrandissent et que nos smartphones sont de plus en plus puissants, ils ont besoin de plus en pplus d’énergie, mais vous n’êtes pas prêts pour autant à renoncer à l’autonomie de vos appareils ou à la vitesse de charge. Sans oublier que nous voulons des smartphones de plus en plus fins, avec des bordures d’écran de moins en moins épaisses. La probabilité est donc plus importante avec des appareils récents, et les explosions sont plus graves : la quantité de lithium est plus élevée, la charge est plus rapide et la tension est plus importante.

Non, il ne faut pas devenir parano, mais il faut être au courant (le jeu de mot dont on ne peut pas être fier).

 

Comment une batterie explose t-elle ?

Pour comprendre ce qui fait exploser une batterie, il est utile de savoir comment elles fonctionnent. Dans une batterie lithium-ion, il y a deux électrodes. Une des deux électrodes contient des ions chargés positivement, on l’appelle la cathode. La cathode est remplie avec du lithium, le « carburant« . De l’autre côté, l’autre électrode est chargée négativement en ions, on l’appelle l’anode.

Principe de fonctionnement d’une batterie lithium-ions ou d’une future batterie sodium-ions (à gauche), et structure du matériau de la cathode (à droite). Le matériau de la cathode est composé de couches d’oxyde de cobalt (CoO2) entre lesquelles se trouvent des couches d’ions mobiles de lithium, respectivement de sodium.

Principe de fonctionnement d’une batterie lithium-ions ou d’une future batterie sodium-ions (à gauche), et structure du matériau de la cathode (à droite). Le matériau de la cathode est composé de couches d’oxyde de cobalt entre lesquelles se trouvent des couches d’ions mobiles de lithium, respectivement de sodium.

Pendant la charge, l’ion lithium ( Li+) se déplace de la cathode vers l’anode. Lorsque la batterie est en cours d’ utilisation, le lithium se déplace dans la direction opposée. Au milieu de tout ça, nous retrouvons des substances chimiques appelées électrolytes (qui fait office de pont pour le transport des ions) qui conduisent le courant en aidant les ions à se déplacer plus facilement entre les deux côtés.

Mais même si les ions doivent se déplacer d’un côté à l’autre, l’anode et la cathode ne doivent jamais se toucher, les fabricants de batteries insèrent alors des séparateurs entre les deux.

L’explosion peut arriver dans plusieurs scénarios : les électrodes peuvent se toucher, par exemple. L’électrolyte peut également réagir en cas de forte chaleur, et créer un gaz à travers des réactions chimiques. La batterie peut se mettre à gonfler, et l’explosion est alors inévitable. Il existe d’autres scénarios : la charge rapide peut également entraîner une explosion, ainsi que le fait d’utiliser un mauvais chargeur – et des accessoires de mauvaise qualité. Enfin, les explosions peuvent arriver lorsque les fabricants de batteries stockent plus de puissance en augmentant la tension.

Bref, la batterie lithium-ions fonctionne avec des réactions chimiques, le risque zéro n’existe pas.

 

Comment éviter une explosion ?

C’est tout le génie des batteries au lithium : les éléments qui participent aux réactions chimiques servent aussi à les arrêter. Les microperforations du séparateur agissent comme des portes coupe-feu, lorsque la température augmente, ces derniers peuvent donc se fermer. La cathode contient également une thermistance, dans la plupart des cas. Cette dernière est chargée de couper le courant si la pression ou la température s’élèvent.

Ce n’est pas tout, les couches isolantes sont également munies de « coutures » qui sautent pour éviter la surpression. Les batteries elles-mêmes sont de plus en plus souvent scellées dans une enveloppe flexible plutôt qu’un boitier rigide : cela permet de mieux contrôler les réactions chimiques, il vaut mieux une batterie gonflée qu’une batterie explosée. On reproche justement à Samsung de ne pas avoir laissé assez de place à la batterie, qui doit « respirer » (elle gonfle et dégonfle en fonction de la charge).

Mais les batteries peuvent également gonfler, lorsque les réactions chimiques dérapent. Dans ce cas là, les protections internes ont fonctionné. Nous avions eu un Sony Xperia Z3 au bureau dont la coque en verre avait été soulevée par la batterie. Cette dernière avait gonflé, sans raison apparente. Le fabricant japonais avait sans doute prévu le coup, la plaque de verre n’était pas entièrement scellée.

iphone-3gs-batterie

Les cas de gonflement sont assez nombreux. D’ailleurs, les vieilles batteries, dont les composants se dégradent qu’ils soient utilisés ou non, sont les premières concernées, mais pas les seules. Une batterie flambant neuve peut gonfler très rapidement si vous utilisez un chargeur de mauvaise qualité provoquant la défaillance des systèmes de sécurité.

fast-charger-note-5-w782

Nous vous conseillons donc d’utiliser des chargeurs et des câbles originaux, ou d’un fabricant certifié. Les tests d’USB Type-C par un Googler nous avait permis de repérer que de nombreux câbles, même ceux vendus sur Amazon France et US, étaient de mauvaises qualité.

Ne laissez pas votre smartphone branché une fois qu’il est rechargé, même si les technologies de charge ont bien évolué depuis quelques années. Vous prendrez des risques inutiles.

Enfin, évitez d’importer des produits de marques obscures, surtout sur les sites d’importation.