Le français Deezer vient d’annoncer une levée de fonds de 100 millions d’euros, grâce à Warner (et le milliardaire russe Len Blavatnik qui est derrière). Cette levée de fonds va permettre à Deezer de mieux répondre à Spotify, son concurrent direct. Les deux confrères se sont lancés dans un développement effréné avec une internationalisation à foison de leur service.

Pourtant, les deux firmes enregistrent des pertes assez énormes, 59 millions d’euros pour Spotify en 2011. Malgré des revenus qui augmentent exponentiellement, les deux entités seraient donc contraintes de se rapprocher de plus en plus des majors afin de diminuer les « charges » et d’augmenter leur trésorerie pour continuer leur développement. Les majors ont, de leur côté, tout intérêt à se rapprocher de ces services pour être gagnant à deux titres : toucher les droits et plus tard des bénéfices.

Pour rappel, Deezer et Spotify sont des services d’écoute de musique à la demande en streaming. Vous pouvez vous abonner pour une dizaine d’euros par mois pour y accéder depuis votre mobile, ou passer par votre opérateur Orange (Deezer) ou SFR (Spotify).

Conséquence de la levée… les parts d’Orange passerait de 11% à 8% chez Deezer.