Le réseau social numéro 1 au monde vient de publier les résultats de son application allégée pour les téléphones mobiles traditionnels, deux ans après son lancement. 

81235_the-loading-screen-of-the-facebook-application-on-a-mobile-phone-is-seen-in-this-photo-illustration-taken-in-lavigny

L’accès à Facebook n’est plus tout à fait réservé aux smartphones depuis juillet 2011 et le lancement du programme « Facebook for Every Phone ». Facebook vient de publier les résultats de l’opération visant les smartphones capables d’utiliser le Java et promettant une réduction substantielle de la consommation de data ainsi engendrée. A en croire son communiqué, « il y a maintenant plus de 100 millions de personnes qui utilisent Facebook for Every Phone chaque mois. C’est un cap important pour nous. La mission de Facebook est d’ouvrir le monde et de le connecter, et Facebook for Every Phone permet aux habitants du monde entier d’être connectés aux gens et aux choses qui les intéressent le plus, peu importe le type de mobile qu’ils utilisent«  L’application s’appuie sur une technologie que l’on doit à la société israélienne Snaptu, qui se sert du « pouvoir des serveurs pour accélérer et optimiser le fonctionnement des apps mobiles« . De fait, les mobiles peuvent accéder aux flux d’actualités, aux photos et à la messagerie de Facebook avec une réduction de data, elle même gratuite ou moins chère grâce à des partenariats conclus avec divers opérateurs.

Depuis maintenant plus de deux ans, une équipe du groupe s’occupe de cette application qui requiert moins de calculs de données afin de rendre accessible le réseau social aux feature phones, moins performants en termes de hardware.

 

L’opportunité du mobile

Le 1er mai dernier, le groupe annonçait de bons résultats pour le premier trimestre 2013, grâce notamment à la croissance de l’accès mobile du réseau social. En effet, les utilisateurs mobiles atteignaient 751 millions à la fin mars, enregistrant une croissance de plus de 50 % en un an. Les revenus tirés de la publicité mobile ont donc doublé entre le seond trimestre 2012 et les premiers mois de l’année 2013 passant de 14 à 30 % de ses recettes publicitaires.

 

L’opportunité des marchés émergents

Avec la saturation des marchés développés, le groupe regarde donc de plus en plus du côté des marchés émergents que sont l’Afrique, l’Asie, et l’Amérique latine. Or les feature phones représentent encore la majorité des terminaux utilisés dans ces pays. Il s’agit donc avec »Facebook for every phone » d’atteindre de nouveaux utilisateurs des pays émergents tout en développant l’utilisation mobile du réseau social : l’Inde, l’Indonésie et le Philippines font partie des marchés les plus spécifiquement concernés par Facebook for every phone.

Selon le eMarketer repris par le New York Times, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, le Brésil et le Vietnam sont parmi les pays dont la croissance est la plus rapide dans l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux. Facebook devrait donc parvenir sans problème à faire croître l’usage de cette application. Avec cette stratégie, le tout est maintenant de réussir à donner tort à ceux qui ne croient pas en la pérennité économique du groupe.

(crédit photo : REUTERS/Valentin Flauraud)