Bonne ou mauvaise nouvelle, il semblerait bien que le fondeur Qualcomm ait fait le choix de vendre sa division logicielle automobile à un groupe privé nommé Vista Equity Partners à hauteur de 800 millions de dollars américains.

qualcomm omnitracks

Qualcomm et Vista Equity Partners ont signé l’accord vendredi pour les sociétés Omnitracs, Sylectus et FleetRisk aux États-Unis, au Canada et en Amérique Latine, qui ont été acquises par le fondeur en 2011.

La division comprend une suite complète d’applications, de logiciels et de services pour des véhicules privés, des voitures de location et des camions. Les services concernés sont capables de partager des informations sécurisées grâce à la technologie mobile, ainsi que des solutions pour la conformité et la rétention du conducteur, ou encore le suivi de la géolocalisation GPS.

D’après Derek Aberle (vice-président exécutif de Qualcomm), Omnitracks est une division à croissance évolutive qui est relativement bien placée pour maintenant sa position en tant que leader autonome. Maintenant, reste à voir sur le long terme si cette séparation d’Omnitracks serra bénéfique à Qualcomm. En tous cas, Qualcomm ramasse une belle somme qui sera très certainement réinvestie dans d’autres activités.

Effectivement, Qualcomm va très certainement vouloir utiliser ces 800 millions dollars afin de tenter d’asseoir un monopole dans le secteur de la mobilité, et peut-être d’étendre sa propriété intellectuelle vers d’autres dispositifs. Bien sûr, ce ne sont que des allégations qui sont, je pense, tout de même à considérer, car Qualcomm continue doucement son avancée et les autres constructeurs ont de quoi s’inquiéter. La transaction devra toutefois patienter puisque les autorisations d’usage devraient porter la finalisation du processus au courant de l’année 2014.