Roissy, Orly, même combat : mission impossible pour se connecter à un réseau WiFi gratuit. La donne va changer cet été, les Aéroports de Paris promettant d’équiper tous les terminaux de la région parisienne en WiFi gratuit et illimité. Un coup de pouce offerts aux voyageurs étrangers, mais aussi aux Français souhaitant épargner leur fair-use.

Aeroports de Paris

Finies les activations de hotspots WiFi sur votre smartphone pour utiliser un PC ou une tablette en attendant votre avion. Finie, la frustration des touristes étrangers ne pouvant pas réaliser un précieux check-in sans se lancer dans d’onéreuses séances de roaming. Les Aéroports de Paris, soit Orly et Roissy, annoncent une bonne nouvelle à l’attention des voyageurs qui transitent par leurs terminaux.

L’argument a-t-il un poids auprès des touristes ? Pas si sûr, mais c’est résolument un bonus appréciable, d’autant plus que de nombreux aéroports internationaux proposent déjà des connexions longues, voire illimitées, et surtout gratuites dans leur enceinte. Autour de Paris, c’est donc à partir du 1er juillet que le WiFi sera mis en place. Il sera gratuit et illimité, sans application à télécharger (bonne nouvelle pour les écosystèmes souvent oubliés), avec un simple formulaire à remplir… et un débit de 512 Kbps. Rien de transcendant, mais de quoi consulter ou envoyer des emails en toute tranquillité. Les voyageurs souhaitant un peu plus de célérité pourront se tourner vers des une offre à 4 Mbps couplée aux offres WiFi incluses chez les opérateurs (la fameuse option « Hotspots Orange, SFR, Bouygues… » de certains forfaits). Ceux qui n’en disposent pas pourront obtenir des débits à 10 Mbps facturés 15 euros pour une durée de 24 heures. Comme souvent dans le cas de WiFi gratuits, l’accès au réseau sera soumis au visionnage d’une vidéo publicitaire.

Les Aéroports de Paris ne sont pas seuls sur le territoire hexagonal à miser sur le WiFi pour séduire les voyageurs. La SNCF avait annoncé en début d’année son projet de couvrir en WiFi 128 gares françaises d’ici février 2015, dont bien sûr les grandes gares parisiennes. Il ne manque plus qu’une couverture digne de ce nom sur le réseau RATP ; la régie promet à ce titre une couverture 3G sur l’intégralité du réseau à l’horizon 2016.