Yahoo vient de racheter la société israélienne RayV spécialisée dans le streaming vidéo. Plus exactement, l’entreprise conçoit des algorithmes qui permettent de bénéficier d’une bonne qualité vidéo sans trop encombrer le réseau, que ce soit sur les ordinateurs ou sur les mobiles. L’entreprise apportait des solutions pour du streaming vidéo classique, mais également pour les flux en live.

RayV

Yahoo! vient de se payer l’entreprise RayV spécialisée dans le streaming vidéo. RayV était une jeune entreprise israélienne qui avait conçu de nombreux algorithmes pour permettre aux services de streaming de proposer une bonne qualité d’image sans trop être gourmand en bande passante. Le débit peut aussi s’adapter selon la bande passante disponible, une fonction très pratique pour les usages mobiles où l’utilisateur passe constamment de la 3G à la 4G vers le Wi-Fi. Yahoo! vient donc de racheter une technologie importante si elle veut voir son futur service de vidéo décoller et venir concurrencer YouTube.

Un nouveau service de vidéo en préparation

Cette transaction dont le montant est pour le moment inconnu intervient quelques mois après les tentatives de rachat successives émises par Yahoo!. L’entreprise s’était en effet rapprochée, sans succès, de Dailymotion ou encore Hulu. Selon les rumeurs, Yahoo! chercherait à bâtir un service de vidéo performant et capable de faire de l’ombre à YouTube. Yahoo! proposerait ainsi de meilleures rémunérations par rapport à celles offertes par YouTube et chercherait à démarcher certains influenceurs.

Le rachat de RayV permettrait donc d’héberger de nombreuses vidéos, mais aussi des flux de streaming live très à la mode, sans trop alourdir la facture de bande passante à payer. Ce dernier point est un élément primordial et les abonnés de Free en France en font les frais puisque l’accès à YouTube est souvent problématique à cause du bras de fer entre les deux entreprises pour déterminer quelle entreprise doit régler la bande passante transitant entre les serveurs du fournisseur d’accès et ceux du géant américain.

Yahoo! pourrait bien faire de l’ombre à YouTube si l’entreprise parvient à lancer son service de vidéo puisque Google est de plus en plus mal vu par les YouTubeurs à cause des conditions de rémunérations qui ont profondément changé ces derniers temps.