L’agence européenne de la sécurité aérienne, ou AESA dans sa version anglaise, vient d’annoncer qu’elle autorisait les passagers des avions des lignes européennes à utiliser leurs smartphones normalement, après le décollage et l’atterrissage de l’avion.

mode avion

Le mode Avion sera-t-il bientôt de l’histoire ancienne ? Pas encore, mais on s’en approche de plus en plus. L’AESA, l’agence européenne de la sécurité aérienne, vient de publier un communiqué dans lequel elle annonce que les passagers des lignes aériennes européennes sont désormais autorisés à allumer et utiliser n’importe quel appareil électrique transportable de façon normale, sans passer par le mode avion, avant et après le décollage et l’atterrissage de l’avion. L’AESA précise que cela concerne tous les appareils électroniques de type smartphone, tablette, lecteur MP3, ordinateur portable, liseuse, etc.

Pour autant, cela ne signifie pas que les passagers des avions des lignes européennes peuvent dès aujourd’hui téléphoner dans leur appareil. L’AESA précise qu’elle a donné son accord, mais que c’est maintenant aux compagnies aériennes de donner leur accord aux passagers de leurs lignes. Et pour ce faire, les compagnies aériennes vont devoir passer des tests pour s’assurer qu’il n’y aura bien aucune interférence entre les communications passées par les passagers et les différents équipements des avions. Autrement dit, il faudra attendre quelques mois (années ?) avant que les compagnies aériennes autorisent explicitement les passagers à passer et recevoir des appels téléphoniques depuis la cabine.

On rappellera également que cette même mesure est déjà en vigueur depuis l’an dernier aux États-Unis. Pour autant, rares sont les compagnies aériennes américaines qui autorisent les appels dans les avions. Aussi, on se posera la question de la pertinence de prendre et de passer des appels dans les avions. Il est par exemple déjà assez pénible comme cela d’avoir quelqu’un à côté de soit parler au téléphone dans les transports en commun ou dans le train. Dans un avion, ce n’est pas forcément une bonne idée… Mais, nous ne sommes pas contre un accès 3G et 4G LTE.