Facebook s’activerait en ce moment sur un nouveau projet à destination des entreprises. Se nommant Facebook at Work, cette nouvelle version du réseau social bleu proposerait des outils pour la communication au sein des entreprises, mais aussi entre les entreprises.

facebook-internet-org

D’après le Financial Time, les équipes de Facebook plancheraient actuellement sur une nouvelle version du célèbre réseau social. Cette fois, il serait à destination des professionnels, et le journal affirme même qu’il serait baptisé Facebook at Work. Cette nouvelle version du réseau serait d’ailleurs déjà en test en interne et des entreprises mèneraient aussi des tests en externe, ce qui expliquerait la fuite d’informations. Ce réseau particulier serait d’ailleurs déjà utilisé depuis longtemps par les employés de Facebook afin de discuter et travailler entre eux.

Pourquoi un Facebook professionnel ? Mark Zuckerberg et ses ingénieurs envisageraient ainsi de concurrencer certains réseaux professionnels, à l’image de LinkedIn ou Viadeo, mais surtout à étendre son influence. Effectivement, Facebook est souvent perçu comme un réseau social à destination des « jeunes » et basé presque uniquement sur le loisir. Ainsi, Facebook at Work proposerait des outils de dialogue et de communication pour les entreprises, ou entre les entreprises, mais aussi des fonctionnalités comme l’édition de documents.

Avec une durée de vie moyenne relativement faible, et soumise à l’effet de mode, les empires Internet – et surtout les réseaux sociaux – comme Facebook ont besoin de se renouveler. Coté en bourse, et pour l’instant outil de loisir, Facebook ferait le bon choix en proposant des fonctionnalités utiles et en se rendant indispensable. Si Facebook at Work est véritablement en développement, il permettrait à la firme californienne de garder son assise principale, à savoir le loisir et la communication privée, mais pourrait séduire un public de professionnels qui sait déjà comment Facebook fonctionne, et ainsi se positionner comme un concurrent à Microsoft et Google sur le marché du « pro ».