Le Spotify a publié ses chiffres de l’année 2013. La plateforme accuse encore une perte nette mais les chiffres vont en s’améliorant.

Spotify

Bonne ou mauvaise nouvelle ? D’après les comptes de Spotify Technology publiés au Luxembourg, la plateforme de streaming a encore une fois affiché une perte de revenus en 2013. Mais une moins importante que l’année précédente. En effet, en 2012, cette perte avait été de 86,7 millions d’euros, alors qu’elle plafonne cette année à 57,8 millions d’euros, soit un tiers de moins. Spotify justifie cette perte sur l’année 2013 à cause du financement de la croissance de la firme, qui s’étend de plus en plus à l’international, mais aussi par le reversement d’une grosse somme en royalties aux labels et aux artistes (environ 70 % selon les dirigeants de Spotify).

Du côté des bonnes nouvelles, le chiffre d’affaires de Spotify se porte bien. En 2012, il était d’environ 430 millions euros alors qu’en 2013, il a presque doublé pour atteindre 746,9 millions d’euros. Ces revenus proviennent à 91 % de la souscription payante, et à seulement 9 % de la publicité. Il faut également savoir que certaines filiales de Spotify ont connu leur première année de bénéfices en 2013, comme c’est par exemple le cas de la France avec 311 000 euros ou de la Grande-Bretagne avec 2,6 millions de livres. Avec maintenant 58 pays où Spotify s’est implanté, les prévisions économiques pour le service sont plutôt positives. Un élan qui pourrait d’ailleurs être insufflé par le monde du smartphone, puisque dans sa lettre aux investisseurs, Spotify explique que « la majorité des nouveaux utilisateurs sont sur mobile ».