Si l’on connaît essentiellement Norton pour ses solutions de sécurité destinées aux ordinateurs, la firme est également présentes sur les mobiles. Pour mieux les protéger, c’est non par des applications à télécharger mais par des pantalons « anti-ondes ». Rien que ça.

Jean Norton

Vous avez environ 150 dollars à dépenser dans un pantalon ? C’est ce que Symantec, ou plutôt sa marque Norton, propose en partenariat avec la startup Betabrand. Celle-ci mène actuellement une campagne de financement participatif sur son propre site pour des « RFID-blocking Ready Active Jeans », soit une paire de jeans fabriquée à San Francisco, d’allure plutôt classique (un 5 poches comme on en trouve partout) à un détail près : ses poches, justement. Equipées par Norton, elles sont dotées d’un filtre bloquant les signaux RFID supposés permettre à des âmes malintentionnées de dérober les données personnelles des mobinautes.

Selon Betabrand, « le RFID et le NFC peuvent désormais être utilisés pour voler vos informations personnelles, dont les données relatives aux cartes bancaires, directement depuis votre poche. Plus de 10 millions d’identités sont volées numériquement chaque année, et ce sont les outils les plus communément utilisés à des fins criminelles. On estime qu’en 2015, plus de 70 % des cartes bancaires seront exposées à ce type d’attaques ». Voilà pour la menace censée déclencher l’achat. Ceux qui s’estiment vulnérables – et qui parviennent à placer leur smartphone dans leur poche malgré la croissance des formats de téléphones d’aujourd’hui – doivent ainsi débourser 168 dollars pour un jean à plein tarif, ou actuellement 151,20 dollars avec la réduction concédée par Betabrand à l’occasion de sa campagne de financement. C’est environ 20 dollars de plus que pour ses jeans habituels, avec une livraison estimée pour le mois de février 2015.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Betabrand ne manque pas d’idées et propose en outre, toujours en crowdfunding, une veste avec un col de tailleur (et une capuche amovible, dont on vous laisse juger du bon goût), laquelle coûtera 198 dollars hors réduction. Toutefois, sa poche protégée des voleurs d’informations ne semble pas avoir convaincu ceux qui préfèrent se prémunir des pickpockets : à 18 jours de la fin de son financement, la veste n’a récolté que 24 % de ses objectifs quand le jean de Betabrand a largement dépassé les 100 %.