Elon Musk, le patron de SpaceX, souhaite connecter la planète Mars à Internet ainsi qu’améliorer la connectivité de la Terre avec des satellites à faible coûts. Il semblerait que Google prenne part à l’aventure y injectant de l’argent.

spacex_default

Vous ne connaissez peut-être pas SpaceX, l’entreprise d’Elon Musk, l’entrepreneur multi-milliardaire qu’on connaît davantage pour  les autres sociétés qu’il a fondées : Paypal – la solution de paiement en ligne – et Tesla Motors – les voitures électriques réellement innovantes. SpaceX est sa troisième entreprise, et l’homme a un objectif hors du commun : envoyer sur Mars des colons d’ici quelques dizaines d’années. Son objectif à plus court terme est tout aussi intéressant : que les premiers astronautes puissent fouler le sol de la planète rouge d’ici 10 à 15 ans. En fait, SpaceX se subtitue petit à petit à la NASA et aux autres agences spatiales gouvernementales. Elon Musk souhaite également transformer sa société en Fournisseur d’Accès à Internet mondial grâce au lancement de satellites légers (moins de 115 kg) et peu chers. L’idée : permettre à chaque personne sur Terre de recevoir Internet, même dans les zones les plus reculées.

Elon Musk compte profiter de l’orbite à basse altitude (environ 1200 km) pour proposer un service largement supérieur aux satellites existants dont l’orbite (environ 35 000 km) a pour conséquence un ping désastreux et un débit en berne. L’homme compte rivaliser avec la fibre optique, rien que ça ! Pour l’aider dans sa tâche, il semblerait, selon les propos du site The Information, que Google mette la main à la poche. En effet, la société pourrait aider financièrement SpaceX, ce qui aurait pour conséquence de valoriser l’entreprise à plus de 10 milliards de dollars. D’ailleurs, Elon Musk compte dépenser cette même somme afin de mettre en place sa flotte de satellites qui pourrait couvrir, à terme, une éventuelle colonie sur Mars.

Mais l’entrepreneur sud-africain n’est pas tout seul. En effet, Greg Wyler, Monsieur Satellite, a quitté Google en septembre dernier, mettant à mal le projet similaire de la multinationale qui comptait lancer des satellites en orbite pour délivrer Internet au monde entier. L’ingénieur vient de créer une nouvelle startup (OneWeb) qui concurrencera directement le projet d’Elon Musk en étant soutenu par Virgin et Qualcomm. À terme, il se pourrait donc bien que toutes ces entreprises travaillent main dans la main pour proposer une seule et même solution, à moins qu’elles ne se déclarent la guerre des étoiles.