Corning développe actuellement un nouveau verre destiné à protéger nos appareils mobiles. Ce « Project Phire » vise à apporter une résistance aux rayures proche de ce que propose le fameux saphir synthétique, ce fameux matériau concurrent au Gorilla Glass présent sur la plupart des terminaux à petit écran.

Corning

Il faut avoir vu, comme nous lors du dernier CES, un représentant de Corning établir la liste des faiblesses du saphir synthétique face aux grandes qualités du Gorilla Glass 4 — dont Corning admet la moins bonne résistance aux rayures mais vante la capacité sans comparaison à absorber les chocs — pour comprendre à quel point ce matériau ultra-résistant agace l’américain. Corning ne compte toutefois pas se laisser distancer puisqu’à l’occasion d’un événement dédié à ses investisseurs et organisé à New York, l’entreprise a évoqué ses nouveaux projets, comme le rapporte Cnet.

Ces nouveaux projets prennent le nom de code « Project Phire » — on admire le sens du jeu de mots — et visent à développer un verre capable d’associer les qualités des Gorilla Glass (4) et saphir synthétique. « Nous vous avions dit l’an dernier que le saphir offrait d’excellentes performances en termes de rayures mais se comportait mal en cas de chute. Nous avons donc créé un produit qui offre la même résistance supérieure aux chocs et aux chutes que le Gorilla Glass 4 avec une résistance aux rayures qui approche de celle du saphir », a expliqué James Clappin, le président de Corning. Même si la société ne se contente pas de fabriquer le fameux Gorilla Glass — ses activités couvrent également la fabrication d’écrans de TV ou de fibre optique, la pression se faisait visiblement sentir sur ce secteur à la fois rémunérateur et porteur de notoriété au point que Corning prenne le problème à bras le corps.

Le saphir synthétique fait partie de ces Arlésiennes du mobile qui tendent toutefois à devenir réalité. Si la dernière génération d’iPhone, comme la précédente et probablement celle d’avant, a longtemps été évoquée comme la première à démocratiser ce verre auprès du grand public, Apple a finalement renoncé, la faute certainement à un cahier des charges difficile à tenir (contrainte de finesse) et à un prix de revient probablement plus élevé. Le Gorilla Glass a encore une fois remporté les suffrages de la Pomme mais, chez des marques plus confidentielles telles que Kyocera, le saphir synthétique est bel et bien réalité. De même chez Huawei, qui montrait lors du CES 2015 une édition limitée « sapphire » (saphir, donc) de son Ascend P7 habituellement recouvert de Gorilla Glass 3. Pour Corning, il s’agit donc de prendre les devants avant que le matériau n’équipe quelque flagship de grand constructeur et, la tendance des montres intelligentes aidant, d’équiper en verres très résistants les objets connectés qui ornent nos poignets, comme le saphir synthétique le fait sur les appareils haut de gamme. Un problème toutefois : pour l’heure, Corning n’a annoncé aucune date de sortie, ce qui laisse présager une arrivée tardive de ce Project Phire sur le marché, probablement en fin d’année… voire en 2016.