L’entreprise new-yorkaise Verizon a annoncé aujourd’hui le rachat d’AOL pour un montant d’environ 4 milliards d’euros.

2000px-Verizon_logo.svg

On apprend aujourd’hui que le groupe américain Verizon (Verizon Wireless, Verizon Telecom, et Verizon Business) vient de mettre la main sur la société AOL pour un montant de 4,4 milliards de dollars, soit environ 4 milliards d’euros. Le groupe fait par conséquent l’acquisition de médias comme TechCrunch, Engadget ou encore le Huffington Post, mais ce sont principalement les activités publicitaires multiplateformes d’AOL qui font l’intérêt de Verizon, l’ancien géant de l’Internet ayant notamment développé des technologies pour l’achat et la vente automatisée d’espaces publicitaires sur internet.

C’est d’ailleurs ce qu’explique Lowell McAdam, le PDG de Verizon, dans un communiqué de presse : « Cette acquisition renforce notre stratégie consistant à fournir une connexion vers de multiples écrans à nos clients, nos créateurs et nos publicitaires« . L’homme semble d’ailleurs confiant, indiquant que « AOL est de nouveau devenu un pionnier du numérique et nous nous réjouissons de la perspective de tracer un nouveau chemin ensemble dans le monde. »

L’influence d’AOL a chuté dans les années 2000, et l’entreprise n’emploie désormais plus que 5000 personnes tandis que Verizon, de son côté, en emploie plus de 230 000. Il faut maintenant que les autorités de la concurrence valident l’affaire.