Le patron de Twitter, Jack Dorsey, a annoncé hier qu’il cédait 1 % du capital de l’entreprise – soit 33 % de ses parts – aux employés de l’entreprise. Une stratégie qui semble dictée par la mauvaise publicité qu’il s’est récemment fait.

Twitter Jack Dorsey

Avec Jack Dorsey, on ne s’ennuie pas. Le PDG de Twitter, récemment remis à la tête de la compagnie par les actionnaires, a fait énormément parler de lui ces derniers temps, et notamment en raison de 336 licenciements (environ 8% de l’effectif total) faits de manière très maladroite. Certains des employés concernés ont appris la nouvelle en n’ayant tout simplement plus accès à leur messagerie professionnelle, par exemple. Pris dans la tourmente, Jack Dorsey essaie donc désormais de redorer son blason.

À cet effet, l’homme a publié hier deux tweets qui vont faire plaisir aux employés de la firme. Il a en effet indiqué qu’un tiers de ses actions Twitter seront reversées aux employés par le biais d’un fond, ce qui représente à peu près 200 millions de dollars. Au niveau général, cette part représente 1 % du capital de l’entreprise. Désireux de soigner son image, il a également publié une courte explication dans la foulée. Dorsey indique : « Je préfère avoir une plus petite part de quelque chose de grand, plutôt qu’une part plus grande de quelque chose de petit ».

Après la mauvaise publicité de l’affaire des licenciements, Jack Dorsey a donc maintenant deux missions au sein Twitter : rassurer les investisseurs et rassurer ses employés.