Fin de l’année oblige, c’est l’heure des bilans. Le tableau n’est pas suffisamment convaincant du côté de Firefox OS, puisque Mozilla vient d’annoncer la fin du support de ce système d’exploitation mobile pourtant encore tout jeune.

firefox-os

Il est temps de dire adieu à Firefox OS, qui n’aura pas eu le temps de souffler sa troisième bougie. Son développeur, Mozilla, a confirmé à nos confrères de TechCrunch son intention de mettre un terme au développement et à la commercialisation de cet OS mobile. La fondation au panda roux ne compte pas entièrement cesser d’exister sur les terminaux mobiles, et prévoit de recentrer cette branche de ses activités autour de l’Internet des Objets.

« Firefox OS a prouvé la flexibilité du web, se déployant des smartphones d’entrée de gamme jusqu’à des téléviseurs HD. Cependant, nous n’avons pas pu offrir la meilleure expérience possible et nous cesserons d’offrir des smartphones sous Firefox OS par le biais des opérateurs. »

C’est ainsi qu’Ari Jaaksi, le vice-président de la branche Terminaux Connectés chez Mozilla a indiqué la fin de Firefox OS, lors d’une conférence dédiée aux développeurs organisée à Orlando, en Floride. L’entreprise ne détaille pas les raisons de son départ. On peut toutefois tabler sur la rude concurrence que lui mène Android, et même Windows Phone, sur le terrain des smartphones d’entrée de gamme et des marchés émergents, où l’on retrouve des smartphones Alcatel OneTouch ou encore ZTE.

A-t-il souffert en outre de difficultés à trouver de nouveaux partenaires, et peiné à offrir une expérience convaincante sur de nouveaux supports ? Tout juste peut-on remarquer que Firefox OS n’a jamais réellement percé hors de quelques marchés, dont l’Inde où Samsung, Xiaomi et les marques locales se livrent déjà une rude concurrence, et que certains produits ont été récemment annulés. Une partie des dirigeants de Mozilla a également quitté le navire ces derniers mois, dont Andreas Gal, son CTO, ce qui a probablement freiné les projets de la Fondation. Il faut toutefois rappeler que les autres activités de Firefox sont toujours d’actualité, qu’il s’agisse de son navigateur multiplateformes (disponible sur Android), ou d’outil , tel son récent Focus, un bloqueur de publicités destiné à Safari.