Six ans après sa création, Xiaomi continue de vendre un nombre croissant de smartphones. Cependant, la marque chinoise a dû revoir ses ambitions à la baisse, la faute à un marché de plus en plus concurrentiel.

xiaomi_2015_ventes

Xiaomi aurait-il finalement réalisé une moins bonne année que prévu ? Alors que les analystes anticipaient des chiffres de ventes record pour l’année 2015, flirtant avec les 100 millions d’unités livrées dans l’année (l’objectif initialement prévu par Xiaomi), les prévisions revues à la baise en fin d’année semblent aujourd’hui s’avérer. On parlait effectivement de 73 millions de smartphones vendus en 2015, tandis que le cofondateur de Xiaomi, Lin Bin, a corroboré ce chiffre, l’amputant toutefois d’une petite poignée de millions. Et sans dévoiler le montant des bénéfices réalisés par la même occasion.

D’après le responsable, qui s’est exprimé dans un post sur le réseau social chinois Weibo, Xiaomi n’a écoulé « que » 70 millions de téléphones en 2015. La marque conserve donc une dynamique de croissance (+16 %) mais est loin de la croissance insolente qu’elle affichait en 2014. Il faut dire que depuis, Xiaomi n’est toujours pas parvenu à vendre ses smartphones en Occident, où il ne commercialise que quelques objets accessoires et ses bracelets connectés, les Mi Band et Mi Band Pulse. La marque souffre en outre de la poussée de ses concurrents, à l’image de Lenovo, qui ajoute à sa marque Motorola, mais aussi Huawei, qui a dépassé les 100 millions de ventes en 2015, et compte capitaliser sur l’image de qualité que lui confère la conception du Nexus 6P pour mieux s’implanter aux États-Unis.