L’agence de la sécurité sanitaire française vient de publier un rapport sur l’exposition aux radiofréquences et santé des enfants qui se base sur de nombreuses études de différents chercheurs. L’agence recommande de limiter l’exposition des enfants aux ondes électromagnétiques. En cause : un possible effet sur les fonctions cognitives et de bien-être des enfants.

chérie j'ai agrandi le bébé ondes 2

Dans un rapport de 274 pages, l’Anses met en garde contre les effets des ondes électromagnétiques (Wi-Fi, Bluetooth, GSM, four à micro-ondes, etc.) sur la santé des enfants. Plus précisément, l’agence note « des effets possibles sur les fonctions cognitives et le bien-être » et recommande donc de limiter l’usage des appareils émettant des ondes électromagnétiques avec les enfants. Pour l’agence, les enfants de moins de six ans (qui ont fait l’objet de l’étude) sont plus sensibles aux ondes que les adultes à cause des « différences morphologiques et anatomiques ». En cause : l’épaisseur du crâne moins épaisse et les caractéristiques de certains de leurs tissus.

 

Les fonctions cognitives en ligne de mire

L’Anses prend tout de même des pincettes en précisant que « les données actuelles ne permettent pas de conclure à l’existence ou non d’un effet des radiofréquences chez l’enfant sur le comportement, les fonctions auditives, les effets tératogènes et le développement, le système reproducteur, les effets cancérogènes, le système immunitaire, la toxicité systémique ». En fait, les ondes pourraient avoir un effet négatif sur les fonctions cognitives des enfants, même si l’étude « se base sur des études expérimentales dont la méthodologie est bien maîtrisée« .

 

Un effet sur le bien-être ?

L’agence ajoute qu’un effet négatif sur le bien-être peut-être observé. Il ne s’agit toutefois pas des effets des ondes, mais plutôt de l’utilisation des nouvelles technologies et de l’usage qu’il en est fait par les enfants. Par exemple, l’utilisation tardive du smartphone au lit (envoie de SMS, utilisation des réseaux sociaux, etc.) cause de la fatigue et diminue donc le bien-être.

A lire sur le sujet : Non le compteur Linky n'est pas dangereux pour la santé

 

Le manque d’études

Finalement, le rapport de l’Anses se base sur de nombreuses études, mais peu ont conclu aux risques avérés des ondes électromagnétiques sur la santé des enfants. Le principe de précaution s’applique toutefois, mais il faudra davantage d’études pour aller plus loin sur le sujet.

À lire sur FrAndroid : Ondes électromagnétiques en France : que révèlent les dernières mesures ?