Donald Trump, le président américain élu, a reçu les dirigeants de la Silicon Valley, dont Tim Cook (Apple), Satya Nadella (Microsoft) ou encore Larry Page (Alphabet). D’ailleurs, les fondateurs d’Uber et de Tesla ont intégré le « forum » chargé de conseiller le nouveau président américain en économie.

undefined

Cette tablée était impressionnante : le CEO d’Apple, Tim Cook, le CEO d’Alphabet, Larry Page, le CEO d’Amazon, Jeff Bezos, le CEO de Tesla et Space X, Elon Musk, le CEO d’Intel, Brian Krzanich ou encore le COO de Facebook, Sheryl Sandberg. Le vice-président américain élu, Mike Pence, et trois enfants de Donald Trump. Les caméras de télévision ont été autorisés à capturer le début de la réunion, mais ils ont du rapidement quitter les lieux. Selon le Wall Street Journal, les dirigeants ont ensuite été invités à se présenter un par un. Les questions ont tourné autour de l’immigration, le commerce, la formation professionnelle, la croissance économique et l’innovation.

tim-cook

Selon USA Today, Trump a également annoncé qu’il avait l’intention de réduire le taux d’imposition des entreprises aux États-Unis, afin de faciliter le rapatriement de l’argent stocké à l’étranger. Des entreprises comme Apple, Microsoft ou Google ont des fortunes en trésorerie, la plupart du temps bloquées dans d’autres pays à cause des fortes taxes américaines.

Donald Trump en a profité pour réprimander Apple pour avoir fondé la grande majorité de sa production dans des usines d’assemblage situées dans d’autres pays, comme la Chine. Plus tôt pendant la campagne, Donald Trump avait déclaré qu’il allait « forcer Apple à concevoir leurs satanés ordinateurs et les iPhone aux Etats-Unis plutôt que dans d’autres pays« , alors qu’il a également menacé d’introduire une taxe de 45 % sur les produits importés de Chine.

Jack Dorsey était un des absents, le co-fondateur de Twitter, « Ils ne sont pas là parce qu’ils ne sont pas assez gros » a déclaré l’équipe de transition de Donald Trump à Business Insider.

À lire sur FrAndroid : Donald Trump président : quelles conséquences pour Apple, Xiaomi et Huawei ?