Après avoir finalisé le rachat de SolarCity, Tesla vient de conclure un partenariat relatif à la production de panneaux solaires avec Panasonic.

Frandroid Tesla S (4 sur 4)

Il y a quelques semaines, les actionnaires de Tesla validaient le rachat de Solar City par la firme d’Elon Musk. Aujourd’hui, Tesla continue son avancée dans le solaire et annonce un partenariat avec Panasonic pour la production de panneaux solaires. Un choix logique, puisque l’entreprise japonaise est déjà le partenaire de Tesla dans la production de batterie au sein de la Gigafactory. Panasonic et Tesla envisagent de produire d’ici 2019, l’équivalent d’1 Gigawatt en panneaux solaires. Pour le moment cela ne concerne pas encore les toits solaires, dont la production n’a pas encore débuté.

Un objectif ambitieux

Pour remettre les choses en perspective, si Panasonic et Tesla arrivent à produire suffisamment de panneaux solaires représentant 1 Gigawatt de capacité électrique, cela reviendrait à ajouter 1 % en plus de capacité du réseau américain. En effet, fin 2015, il y a avait 100 Gigawatts de panneaux photovoltaïques installés aux États-Unis selon le secrétariat à l’énergie américain.

capture-decran-2016-12-28-a-11-31-11

Selon des données publiques du gouvernement américain, un foyer typique utilise autour de 10 000 kWh par an, ce qui fait 0,01 GWh. Tesla et Panasonic ajouteraient ainsi, chaque année, l’équivalent de la consommation moyenne de 100 foyers américains. Pour un seul opérateur, cela représente l’ajout de capacités conséquentes, et on sera donc prudents quant aux objectifs avancés par Tesla.

D’abord dans des parcs solaires, puis dans le SolarRoof de Tesla

Les cellules photovoltaïques utilisées par Panasonic ont un rendement de 22 %, ce qui en fait une des meilleures solutions en termes de conversion d’énergie solaire à l’électrique. Pour le moment, ces cellules devraient être utilisés dans des panneaux solaires assez classiques qu’on retrouvera soit sur des résidences et immeubles, soit dans les projets de parcs solaires installés par SolarCity, comme dans le cas du Maryland, illustré ci-dessous.

queen-gallery-2

Mais ces nouvelles cellules seront également utilisées dans les futurs toits solaires de Tesla. Ces cellules à haut rendement, fabriquées dans la nouvelle usine de Tesla et Panasonic, située à Buffalo, dans l’état de New York est un peu la Gigafactory de SolarCity, maintenant Tesla Energy. Selon Reuters, Panasonic y aurait d’ailleurs investi plus de 250 millions de dollars afin d’atteindre des volumes permettant de fournir également les cellules qui seront intégrées dans les toits solaires.

Enfin, le communiqué de Tesla indique que l’entreprise travaille actuellement au développement d’une future génération de cellules photovoltaïques, d’abord en petite série dans sa première usine de Fremont en Californie, avant que ceux-ci ne soient produits en volume, à Buffalo.