Comme à son habitude, Greenpeace établit un classement des entreprises numériques en fonction de leur impact écologique causé par leur consommation électrique. Et comme à son habitude, Apple récolte la palme du meilleur élève.

m8kpeyuchia-irene-davila

Les grosses entreprises du Web consomment énormément d’énergie, pour faire tourner des infrastructures géantes. Mais selon le type d’électricité consommé, l’impact écologique est bien entendu différent. Consommer une même quantité d’énergie produite par des énergies fossiles et par des énergies renouvelables n’aura pas les mêmes conséquences sur la santé de la planète.

Voilà la raison de ce rapport, Greenpeace s’efforce de livrer un classement des entreprises qui ont le moins d’impact sur l’environnement dans son rapport. Après une introduction sur l’importance de fournir les data center en énergie renouvelable, la consommation du secteur informatique prenant une part de plus en plus importante dans la consommation énergétique mondiale, le rapport fournit ses premières conclusions.

apple-environnement

La première information indique qu’Apple garde sa première place pour la troisième année consécutive. Grâce à de telles entreprises, le changement vers les énergies renouvelables est une problématique considérée à sa juste valeur. D’ailleurs ces grands groupes sont les catalyseurs de nombreux accords pour passer aux énergies renouvelables.

Les services de streaming prennent une grande part du trafic mondial et certaines entreprises, Netflix en tête, doivent donner l’exemple en investissant massivement dans les énergies renouvelables. Il est prévu qu’en 2020, 80% du trafic soit généré par les services de vidéos en streaming. Et contrairement aux idées reçues, le passage au cloud ne réduit pas l’impact écologique. La plupart des services de cloud computing ne sont pas alimentés en énergies renouvelables, Amazon Web Service en tête.

L’un des plus grands problèmes de la transition vers les énergies renouvelables est la transparence des différentes entreprises envers leurs clients. Si une entreprise déclarait la quantité d’énergie renouvelable dans sa consommation, ses clients les plus consciencieux pourraient changer de prestataire. Ainsi, une pression économique entrerait en jeu et pousserait les plus réticents à basculer vers une consommation électrique.

Apple en tête et Twitter dans les derniers

Nous pouvons retenir dans ce classement qu’Apple est le premier toutes catégories, avec 83 % d’énergies renouvelables dans sa consommation, que Google et Facebook le suivent avec 56 % et 67 % d’énergies renouvelables. Microsoft est derrière avec 32 %, et des entreprises comme Netflix (17 %), Amazon (17 %) et Twitter (10 %) sont particulièrement mauvaises. A la décharge de Netflix, le géant de la sVOD utilise les infrastructures Amazon Web Service.

À lire sur Numerama : Greenpeace tacle Netflix sur ses faibles efforts environnementaux