Donald Trump a remercié sur Twitter le constructeur sud-coréen Samsung pour son projet de construction d’une usine de fabrication sur le sol américain.

Remercier publiquement une entreprise étrangère pour un fervent défenseur de l’économie nationale, ce n’est pas anodin. Trump souhaite en effet revenir à une production industrielle massivement localisée aux États-Unis. Un choix stratégique qui déplaît en partie aux industries qui produisent en Asie pour réduire les coûts. 

Trump, influenceur des technologies ?

Ce remerciement fait suite à un article paru sur axios.com qui mentionnait la possibilité pour Samsung de créer une nouvelle usine aux États-Unis. L’information provient en fait directement d’une source proche du dossier qui se serait confiée à Reuters. Samsung serait en train d’évaluer cette possibilité et se poserait certaines questions, comme le montant de l’investissement et le lieu d’implantation de cette hypothétique usine.

Il y a quelque temps, Trump avait évoqué sa volonté de voir fabriquer un iPhone 100% américain, à un prix exorbitant. Voir les entreprises américaines construire de A à Z ces objets technologiques est l’une des grandes ambitions prônées par le 45e président des États-Unis. Samsung pourrait être l’une des premières grosses entreprises, pourtant non américaine, à soutenir cette politique. Rappelons que Trump porte Samsung dans son coeur puisqu’il téléphone toujours avec un bon vieux Galaxy S3 non sécurisé…

Il ne reste plus qu’à voir quelle sera le degré d’influence de Trump sur les géants de la technologie. Précisons que Samsung possède déjà une usine aux Etats-Unis, à Austin au Texas, dans laquelle le géant coréen fabrique des semi-conducteurs.

À lire sur FrAndroid : Ces entreprises qui travaillent avec Donald J. Trump : Le côté obscur de la Silicon Valley