Google a l’intention d’utiliser l’intelligence artificielle de DeepMind pour optimiser la consommation d’énergie au Royaume-Uni et mène des discussions avec l’un des fournisseurs du pays.

DeepMind

DeepMind, la société de Google dédiée à l’intelligence artificielle, travaille main dans la main avec les grands distributeurs d’énergie du Royaume-Uni. Le but est de faire appel à une IA pour réduire les dépenses énergétiques du territoire.

Une IA pour réduire la consommation énergétique

La filiale de Google spécialisée dans l’intelligence artificielle s’est trouvée une nouvelle mission, après nous avoir montré qu’elle était capable de battre l’humain à une partie de GO. Celle-ci est de faire baisser significativement notre facture d’électricité. C’est le Financial Times qui révèle que DeepMind s’est rapproché du fournisseur d’énergie National Grid afin d’intégrer une intelligence artificielle au réseau.

L’IA pourrait ainsi améliorer la gestion de la demande et de l’offre en énergie en les anticipant grâce à ses algorithmes dédiés. DeepMind n’en est pas à son premier projet avec l’énergie. Pendant l’été 2016, elle a en effet travaillé sur l’efficacité énergétique des centres de traitement de données de la société mère. Cela a permis à Google de bénéficier de 15% supplémentaires en efficacité énergétique

L’enthousiasme de Google

Les discussions ne sont qu’au stade embryonnaire, mais la firme de Mountain View — et plus précisément Demis Hassabis le cofondateur de DeepMind — est très confiante :  « ce serait formidable si vous pouviez améliorer de 10 % l’usage énergétique du pays sans aucune nouvelle infrastructure, simplement avec de l’optimisation. C’est assez palpitant ».

National Grid souhaiterait s’investir davantage dans les énergies renouvelables et il est vrai qu’une intelligence artificielle pourrait aider, avec ses algorithmes, à répondre aux demandes du réseau National Grid.

À lire sur FrAndroid : Comment le machine learning compte-t-il révolutionner notre quotidien ?