Le gouvernement français vient d’annoncer aujourd’hui que les sanctions pour utilisation du portable au volant seraient alourdies. En cas de conduite en téléphonant, une suspension du permis pourra être appliquée.

Le téléphone au volant est la 4e cause d’accident de la route et continue de faire des victimes tous les ans. Il provoque 1 mort sur 10 au volant encore aujourd’hui. Pour réduire le nombre d’accidents et de morts, le gouvernement a décidé d’alourdir les sanctions précédemment appliquées pour ce type d’infraction ce mardi 9 janvier, entre autres mesures.

Nouvelle sanction

Jusqu’à maintenant, en cas d’infraction de ce type, vous risquiez un retrait de 3 points accompagné d’une amende de 135 euros. À partir de 2019, c’est une rétention provisoire de votre permis de conduire qui pourra être appliquée si vous êtes pris en flagrant délit. La durée envisagée serait d’après les premières informations de 3 mois.

Certains critères feront office de circonstances aggravantes. Par exemple, si vous êtes arrêtés à proximité d’une école ou d’un passage piéton, cette suspension sera d’autant plus justifiée, ou si vous provoquez un accident.

Cette annonce fait suite à la mise en place il y a un an de caméras de vidéoverbalisation qui étaient autorisées pour la sanction d’une utilisation du téléphone en conduisant.

Des chiffres toujours aussi élevés

D’après les chiffres de la Ligue contre la violence routièreil y a 10 sanctions en moyenne par département et par jour. La décision du gouvernement est donc compréhensible en ce début d’année 2018 quand on voit les chiffres des études réalisées.