Google travaille sur une nouvelle version de son navigateur Google Chrome, et ils se sont attaqués sur une partie très primaire du navigateur : la transmission de données entre le client et le serveur. Le but de l’opération est clair : réduire le temps de latence du serveur dans une requête de type HTTP. Sauf que la requête ne sera plus du célèbre protocole HTTP, mais d’un nouveau protocole créé par Google : SPDY. Soit, le SPeeDY, pour ceux qui n’ont toujours pas compris, dans notre langue de Molière cela donne : « Rapide ». Les premiers résultats sont très encourageants, car ils notent une diminution de 55 % du temps de latence par rapport au protocole HTTP.

spdy_chart_1SPDY n’est pas là pour vraiment remplacer HTTP, mais seulement à termes une partie liée à certains aspects comme l’échange de données. Google a choisi un développement open-source sur ce type de projet, pour permettre une accessibilité plus importante.

Quelle conséquence pour Android ? Une navigation bien sûr plus rapide, mais cela reste à prouver et vérifier.

Pour en apprendre plus sur SPDY, vous pouvez lire le livre blanc dédié à ce nouveau protocole (si vous comprenez tout ce charabias : TCP, RTT…).