L’histoire de webOS : un vrai feuilleton… qui va maintenant se continuer sous l’aspect open-source. Un futur (vrai) concurrent à Android ?

Nous n’allons pas revenir sur l’histoire de webOS, car elle est tellement tumultueuse et digne d’une saison (voire plus) de la célèbre série Dallas. La seule chose à noter est que la braderie grandeur nature a permis à la TouchPad d’être la deuxième tablette la plus vendue aux Etats-Unis devant Android.

Le tournant du feuilleton semble intéressant, car HP vient d’annoncer que le système d’exploitation allait devenir open source. Sachant qu’il y a quelques mois l’entreprise américaine avait racheté Palm (avec son OS) pour près de 1,2 milliard de dollars, nous ne pouvons que saluer le geste. Bien évidemment, la stratégie de HP était bien différente, mais ce nouvel élan ne pourra lui être que profitable (à condition de ne pas imiter le fiasco Meego-Tizen).

Concrètement, HP va continuer à contribuer au développement et au support de webOS. De nouveaux développeurs et fabricants pourraient être intéressés par la plateforme et la relancer. Mais à l’heure actuelle, aucune entreprise ne s’est déclarée, mais nul ne connaît encore son avenir (Madame Irma peut-être ?). Est-ce un moyen pour tenter de générer des revenus et ainsi éponger l’ardoise qui penche énormément vers la case dépenses ?

Dans tous les cas, les possesseurs de TouchPad et de Pre 3 seront ravis d’apprendre que l’avenir est peut-être moins sombre et qu’il y aura peut-être d’autres solutions proposées qu’Android.

Il faut dire que le passage vers l’open source est à la mode, car chez Samsung on réfléchit également à passer Bada vers le libre.