Dans le bras de fer avec le gouvernement chinois, Google a décidé d’user des grands moyens en reportant la sortie de deux androphones qui devaient sortir très bientôt en Chine : un Motorola et un Samsung.

En effet, depuis quelques semaines, Google a entrepris une croisade en Chine après des attaques répétées contre Google où des pirates auraient utilisé une souche modifiée du cheval de Troie Hydraq pour prendre le contrôle à distance d’ordinateurs de Google. Le but ? Trouver des informations sur des opposants au gouvernement chinois directement sur les comptes Gmail.

Alors que Google travaillait main dans la main avec le gouvernement chinois en filtrant abusivement le moteur de recherche, ils ont décidé, dans un premier temps, de léver tous les filtrages en Chine.

Puis, Yahoo a soutenu la mesure de Google, malgré des menaces de ses partenaires. La France et l’Allemagne ont émit des communiqués de presse qui conseillent aux internautes de ne plus utiliser Internet Explorer.

Dernier épisode, Google aurait mené une enquête auprès de ses personnels, et certains salariés de Google auraient aidé le gouvernement chinois à s’introduire dans les données internes de Google.

Jusqu’à aujourd’hui, FrAndroid était encore disponible en Chine, pas sûr qu’il ne le soit après cet article…

Feuilleton à suivre…