Le Russe Yandex annonce la disponibilité de sa boutique d’applications sur Sailfish OS. Jolla annonce à son tour le choix du système de cartographique HERE de Nokia pour son tout premier smartphone attendu pour cette fin d’année.

jolla

Jolla, la startup finlandaise composée d’ex-employés de Nokia ayant développé le feu Nokia N9 et de son OS Meego, franchit une nouvelle étape avant le lancement de son premier smartphone attendu pour cette fin d’année. Il y a quelques mois de cela, Jolla annonçait la prise en charge native des applications Android par son OS Open Source baptisé Sailfish OS. Mais il manquait encore de savoir comment les futurs utilisateurs du mobile pourront les installer.

C’est le géant russe de la recherche web Yandex qui annonce la mise à disposition de sa boutique d’applications Android sur sailfish OS baptisée Yandex.Store. Pour mémoire, la société russe Yandex s’est développée à l’image de la société américaine Google en proposant des services très similaires comme son moteur de recherche, son webmail ou encore sa boutique d’applications Android.

Jolla n’a donc pas eu la possibilité de compter sur le Play Store de Google pour enrichir son mobile d’applications indispensables au lancement de son premier smartphone. On ne se faisait de toute manière pas trop d’illusion puisque Sailfish OS ne s’appuie pas sur Android depuis le départ. En revanche, les titres les plus recherchés sont disponibles parmi les 85 000 applications de la boutique russe comme Facebook, Twitter, ou encore Skype. Cerise sur le gâteau, les joueurs qui aiment balancer des oiseaux contre des cochons seront ravis d’apprendre qu’Angry Birds y est également disponible. En outre, le Yandex.Store supporte les achats in-app, ce qui pourrait attirer de nouveaux développeurs sur la plateforme à terme.

Yandex.Store compte déjà 85.000 applications Android

Si le support des applications Android au sein même de Sailfish OS reste une bonne chose pour le lancement du premier smartphone Open Source de la petite société finlandaise, on note qu’il faudra encore convaincre les développeurs d’applications du monde entier qui ont déjà fort à faire avec Android, iOS et Windows Phone. De plus, les autres OS alternatifs comme Firefox OS ou Tizen démultiplient la force de travail nécessaire pour être présent sur toutes les boutiques. En dehors de son propre catalogue d’applications natives, la plateforme de Jolla pourra donc user des applications Android proposées par le Yandex.Store en attendant que les développeurs y trouvent leurs comptes en s’adaptant à Sailfish OS dans un futur plus ou moins proche.

Mais pour donner toujours plus d’attrait à Sailfish OS et à son smartphone, Jolla annonce également la disponibilité du système de cartographie HERE de Nokia. Ainsi, le smartphone de la startup bénéficiera d’une base de données assez complète pour trouver son chemin sur son mobile dans plus de 190 pays. Pour le moment, nous ne savons pas encore si l’application supportera la mise en cache des cartes par exemple. Jolla ayant tout à prouver pour se faire une place dans les OS mobiles, il nous tarde de voir ce que cela donnera d’ici quelques mois.