L’application Slingshot avait déjà fait parler d’elle au mois de mai. On apprenait que Facebook préparait le concurrent de Snapchat. Le but : envoyer des photos et des vidéos éphémères. L’application Slingshot a fait une rapide apparition sur l’App store hier avant d’être tout de suite retirée.

Slingshot by Facebook

Il semblerait que Facebook ait mis en ligne par erreur l’application Slingshot pour iOS mais qui devrait bien sûr être disponible également pour Android. Facebook avait voulu racheter Snapchat il y a quelques mois pour trois milliards de dollars mais l’entreprise avait refusé ce gros chèque. Au mois de mai, des informations du Financial Times avaient révélé que la firme de Mark Zuckerberg travaillait au développement de Slingchat, un concurrent de Snapchat. L’aperçu qu’on a pu avoir sur l’App store confirme bien ces informations.

Slingshot : partage de photos et vidéos éphémères

Le principe de Slingshot est à peu près le même que pour Snapchat. Les utilisateurs pourront donc partager avec un contact une photo ou une vidéo. Une fois que le contact l’aura consultée, le média disparaîtra à jamais. Contrairement à Snapchat, l’utilisateur qui souhaite visionner une photo ou une vidéo d’un de ses contacts devra avoir partagé avec lui un média. Pour le moment, l’application n’est pas disponible. Nos confrères de Clubic annoncent qu’elle est téléchargeable sur certains marchés, sans préciser lesquels, alors que Le Monde cite un porte-parole du réseau social qui annonce que l’application a été mise en ligne plus tôt que prévu et qu’elle sera disponible plus tard.

Facebook s’éloigne de plus en plus de son modèle économique initial qui mettait l’accent uniquement sur le réseau social éponyme. Avec l’ensemble des applications développées ou rachetées par l’entreprise, à l’image de WhatsApp, Instagram, Moves ou encore Paper, l’entreprise ouvre davantage son écosystème. D’ailleurs, Paper et Slingshot ont été développés par Creative Labs, une équipe interne de développeurs en charge de proposer une nouvelle expérience utilisateur sur mobiles. Rappelons d’ailleurs que selon Facebook, en fin d’année 2013, sur 757 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, 556 millions étaient des mobinautes. Un levier publicitaire à ne pas négliger pour le réseau de Mark Zuckerberg, qui amorce une transition vers de nouveaux modèles économiques.