Les différentes grèves à la SNCF avaient déjà permis à BlaBlaCar de gagner en visibilité juste avant les grandes vacances. Le spécialiste du covoiturage vient d’annoncer une levée de fonds de 100 millions de dollars pour soutenir son internationalisation.

22022013Blablapapimageune

La société de capital-risque américaine Index Ventures, épaulée par Accel Partners, ISAI et Lead Edge Capital, vient de signer une levée de fonds de 100 millions de dollars (environ 76 millions d’euros) avec BlablaCar. Le fonds est américain mais la startup française n’a pas l’intention de se lancer aux Etats-Unis. Elle compte déjà lancer le service en Europe, en Inde, en Turquie ainsi qu’au Brésil.

Lancé en 2006, BlaBlaCar enregistre aujourd’hui 8 millions de membres et permet à 1 million de passagers de voyager chaque mois en co-voiturage. Même si le modèle n’est pas encore profitable, il enregistre plus de croissance que son concurrent allemand, Carpooling.

« Nous avons trouvé un modèle vertueux, nous voulons le rendre global. C’est la raison pour laquelle nous allons chercher des fonds, pour aller investir à l’étranger » ont indiqué Francis Nappez et Nicolas Brusson au journal Les Echos.

Une application Android permet d’accéder au service, elle nécessite néanmoins une grosse mise à jour. Si vous avez besoin d’un moyen de transport cet été, testez BlaBlaCar. Des utilisateurs dans le coin ?