Quand les Internets oublient un instant les chats mignons pour se pencher sur les lapins nains, voilà ce que cela donne. Et ce n’est pas la mode la plus reluisante que l’on ait pu voir.

Bunnycase

Tous les enfants à qui une âme (peu) charitable a un jour offert un lapin nain ont un jour subi le traditionnel sermon : « un animal n’est pas un jouet ». Les internautes s’en moquent vraisemblablement, du moins ceux qui manient le hashtag plus vite que leur ombre. Venue du Japon, la mode du #bunnycase incite les participants à poster des photos de leur smartphone entouré d’une coque bien spéciale : il doit s’agir d’un petit lapin.

Tout commence le 14 octobre dernier, avec ce tweet :

Le lapin y est mis sur le dos et, flegmatique comme ses congénères, il sert de support à un iPhone coincé sur son ventre. 37 000 retweets et un hashtag plus tard, d’autres twittos s’y sont mis. On a donc vu se multiplier, toutes proportions gardées, des clichés de mobinautes utilisant leur lapin comme coque de téléphone. La mode s’est d’ailleurs étendue en Chine, où les internautes passent par le réseau social Weibo.

Lapins

Si l’on s’arrête aux clichés en soi, il est indéniable que les photos disposent d’un potentiel kawaii particulièrement élevé. Il faut cependant rappeler que les lapins supportent mal d’être maintenus sur le dos et, s’ils ne sont pas habitués depuis tout petit à conserver cette posture, risquent de se blesser sérieusement en se débattant. Au passage, les lapins peu coopératifs peuvent se révéler excellents au jeter de smartphone… Un dommage collatéral pour lequel on ne plaindra pas les internautes qui préfèrent instrumentaliser leur petit animal plutôt qu’utiliser les coques en plastique à oreilles de lapin pourtant populaires au Japon.