Giroptic, une startup lilloise, est présente au CES pour proposer la 360cam, première caméra grand public 360° à voir le jour. Une caméra qui pourrait bien faire de l’ombre à la GoPro avec ses accessoires et sa capacité à aller sur le terrain, et sous l’eau.

Giroptic 360cam-3

Les Français sont très présents au CES cette année, à l’image de la startup Giroptic, implantée à Lille. Elle est venue avec sa caméra 360cam dans sa valise qui part d’un projet Kickstarter plutôt réussi avec un financement de pratiquement 1,5 million de dollars sur un objectif de 150 000 dollars ! Le principe : une caméra compacte et portable grand public capable de filmer à 360 degrés avec seulement 3 capteurs de 8 mégapixels. Il est ainsi possible de réaliser des vidéos Full HD et de prendre des photos d’une définition UHD / 4K. Elle est également certifiée IPX8 pour aller faire joujou sous l’eau (au-delà d’un mètre pendant 30 minutes) sans craindre les infiltrations. Une version spéciale développée pour Decathlon fera appel à un caisson pour une étanchéité accrue lors des sessions de plongée et pour éviter les effets de distorsion entre les trois capteurs lorsqu’ils filment sous l’eau.

Giroptic 360cam-2

Pour lire les vidéos et photos à 360°, il est possible d’utiliser le logiciel maison (Windows, Linux, OS X, Android et iOS) mais aussi de développer des applications puisque le code est open source. Il est même possible d’utiliser l’Oculus Rift pour visionner des vidéos à 360°, qu’elles soient retransmises en directes (par exemple pour des réunions) mais aussi préenregistrées, de même que sur le Cardboard et ses désormais nombreux cousins. Enfin, Google va bientôt supporter les vidéos 360° sur YouTube d’ici quelques semaines. La partie matérielle, quant à elle, est plutôt complète avec un GPS, un gyroscope, des microphones, du Wi-Fi, un slot microSD ainsi qu’une connexion micro USB. Mais ce n’est pas tout puisque la base est amovible, sous forme d’accesoires interchangeables.

Giroptic 360cam-1

Il est ainsi possible de de remplacer le support caméra (à vis) par un culot d’ampoule. L’intérêt : alimenter la caméra directement avec le support d’une lampe électrique. De cette manière, la 360cam se passe de batterie. On peut aussi brancher une base Ethernet pour faire passer la vidéo et l’alimentation. De nombreux accessoires devraient voir le jour par la suite, sur un principe très intéressant pour qui souhaite faire évoluer le produit dans le temps. La caméra est déjà vendue au tarif de 499 dollars, alors que le prix des accessoires s’étale de 39 dollars pour la batterie à 79 euros pour le module ampoule et jusqu’à 279 euros pour la base Ethernet POE réservée aux professionnels.