Le Coréen Samsung n’a pas dévoilé le Galaxy S6, le Japonais Sony n’a pas dit un mot à propos de son Xperia Z4, néanmoins cette édition du CES 2015 est passionnante. Passionnante, car elle foisonne d’innovation. Je ne parle pas des télévisions UHD ni de la prochaine évolution du WiFi, des automobiles qui passent leur permis… Portés par une vague, les startups françaises sont innovantes. C’est la French Tech qui fait son show… J’ai parcouru les allées de l’Eureka Park à la rencontre de ces entreprises françaises.

paris-las-vegas-14.4

 

La French Tech, une initiative gouvernementale

La French Tech est une initiative lancée l’année dernière pour valoriser et faire connaître les startups françaises, afin de créer ce que l’on peut appeler un effet boule de neige. Dirigée depuis Bercy, la French Tech a plusieurs missions : créer des regroupements locaux, épauler les startups à l’international, en financer certaines et construire l’image d’une France connectée. Un budget de 215 millions d’euros a été débloqué, dont 15 millions pour vendre la France à l’étranger et donc 200 millions pour accélérer le développement des startups. Effectivement, ce n’est pas énorme à l’échelle de l’économie numérique.

Le-Groupe-La-Poste-soutient-la-French-Tech-au-festival-South-by-Southwest

On peut évidemment critiquer un tel mouvement, qui devrait être naturel. Personne n’a créé de mouvement « Silicon Valley », il s’est créé seul. Même si la French Tech est justement critiquée par ses détracteurs, elle a le mérite de faire parler, en tout cas à Las Vegas.

 

Les startups françaises sont bien représentées

Axelle Lemaire (secrétaire d’État) et Emmanuel Macron (Ministre de l’Economie) ont fait le déplacement. Pourquoi ? La France compte 120 entreprises, dont 66 startups au sein de l’Eureka Park (contre 152 au niveau américain) – le quatrième pays le plus représenté du CES, et deuxième pays sur le secteur des stratups, derrière les Etats-Unis. C’est évidemment une prouesse en soit. La France est bien représentée, notamment en matière d’objets connectés.

Capture d’écran 2015-01-06 à 17.28.00

J’ai passé 7 heures à arpenter les allées de l’Eureka Park, que l’on retrouve au Sands Expo dans l’hôtel Venetian. Oui, ce n’est pas directement dans le salon CES, situé au Convention Center. Néanmoins, le lieu est grand… très grand.

Cette présence des startups françaises ne date pas derrière de cette édition, de nombreux produits ont fait sensation lors des dernières éditions. J’arpente les travées de ce salon américain depuis 5 ans, et j’ai toujours été impressionné par le dynamisme français, avec des sociétés qui ont désormais le vent en poupe : Parrot, Netatmo, Withings, BeeWi, Archos et bien d’autres.

 

15 présences françaises au CES 2015

 

Parrot

Le RNB6, un auto-radio sous Android Lollipop compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

FrAndroid-CES-DSC06507

 

R3D3

Une pouvelle qui facilite le tri, et permet le compactage automatique des déchets.

img-éfficacité

 

Withings Activité POP

La montre qui ressemble à une montre, mais qui est intelligemment connectée.

 

Mother Sen.se

L’écosystème complet pour mesurer tout ce que se passe chez soi.

 

Optinvent Ora X

Les lunettes intelligentes françaises qui veulent se frotter aux Google Glass.

visuels-possibles-des-lunettes-connectees-ora-x-par-optinvent

 

Belty

Une ceinture qui se desserre toute seule quand vous avez trop mangé, nous l’avons vue.

Ceinture-3-1000x667

 

 

HAPIfork

La fourchette qui mesure à quelle vitesse vous mangez. Elle ne fait pas que ça !

HAPIfork

 

Keecker

Un hub multimédia qui regroupe vos données et vous y donne accès d’où vous voulez.

 

Giroptic

Une petite caméra qui filme à 360 degrés.

 

Cogito

Une montre toute simple qui vous notifie grâce à des icônes.

 

Kubb

Un miniPC (un cube de 12 centimètres) au design très carré, avec du Intel Core i7.

15751519957_c5ec47be24

 

Archos

Le constructeur français s’est lancé l’année dernière dans la domotique et l’automation.

archos-smart-home-pack-1

 

Lima

Lima vous propose de transformer vos disques dur en véritable hub connecté. Vous allez vous passer très vite de Dropbox !

FrAndroid-CES-DSC06474

 

Prizm

Le petit boitier a réussi son api Kickstarter, il va pouvoir très bientôt nous recommander de la musique dans nos salons.

 

Holi

C’est simple, une petite ampoule connectée qui va vous rendre la vie plus facile. Comment ? Par exemple, en vous réveillant avec les bonnes longueurs d’ondes de lumière.

 

BeeWi

Le spécialiste du jouet connecté continue son développement, dans l’audio et l’automation.

Beewi_helicoptere

 

Hexo+

L’Hexo+ est un drone sur lequel on branche une caméra de type GoPro. Paramétrez-le depuis votre smartphone et il promet de vous suivre (et de vous filmer) partout où vous irez !

Hexo+-1

Une (vraie) démonstration de force

Cette présence français en masse a créé un vrai effet de groupe. On peut le remarquer très rapidement, j’ai pu échanger avec plusieurs journalistes et analystes du monde entier, je n’ai jamais entendu parler avec autant d’entrain de la France. D’ailleurs, les articles publiés par les médias américains prouvent encore une fois cet impact.

Mon pays vient de perdre sa cinquième place dans l’économie mondiale, mais au CES 2015, nous avons oublié l’espace de quelques jours le French Bashing que l’on nous rabâche à toute les sauces.

Néanmoins, le Consumer Electronic Show reste un tremplin, il faut ensuite réussir à prendre son envol. Le gouvernement français va devoir se creuser la cervelle, car l’aventure d’un entrepreneur français est (bien trop) semée d’embuches.