WhatsApp, la première messagerie mobile avec 700 millions d’utilisateurs revendiqués, est désormais disponible sur le web, mais avec une méthode d’authentification particulière : il faut passer par un QR code à scanner avec son smartphone. La démarche n’est pour l’heure pas ouverte à iOS.

Whatsapp

WhatsApp est depuis longtemps une application incontournable. Plus de 700 millions de mobinautes l’utilisent, toutes plateformes confondues, mais la messagerie rachetée par Facebook veut désormais s’étendre au web, qui reste une valeur sûre malgré l’ombre que lui portent les applications mobiles. La messagerie instantanée est donc depuis peu accessible sur le web, uniquement en flashant un QR code avec son téléphone afin d’appairer l’app WhatsApp avec son client web. Les principaux systèmes d’exploitation mobiles sont pris en charge : Android, BlackBerry OS, Windows Phone et même les antiques Symbian et S60…mais pas iOS, en raison de « de limitations de la plateforme d’Apple » selon le service de messagerie. De plus, le code QR ne peut être affiché que par Chrome (Windows et Mac) pour le moment.

WhatsApp-qr

Ce n’est pas la seule nouveauté de WhatsApp, qui va prochainement ajouter les appels par VoIP dans son application, comme le proposent déjà de nombreuses applications de messagerie (Facebook Messenger, Viber, Hangouts, WeChat, Line, Tango…).

macgpic-1421882226-39765085792592-sc-op

Crédit : PocketLint

Penchons-nous sur cette méthode d’authentification assez novatrice : lorsque l’utilisateur voudra se connecter à WhatsApp sur la toile, il devra flasher un QR code via l’application mobile (avoir un smartphone est donc nécessaire pour utiliser la messagerie web), le code servant d’identifiant. Une fois l’utilisateur authentifié, il obtient une copie parfaite de l’application WhatsApp sur son téléphone (le site indique même si le niveau de la batterie du téléphone est faible), ce dernier devant rester connecté à Internet pour assurer la synchronisation avec le site. Ce ne sont donc pas les internautes sans smartphone qui sont ciblés, il s’agit plutôt d’un miroir de l’application mobile, dans le but de profiter d’un plus grand écran et d’un vrai clavier lorsqu’on utilise WhatsApp chez soi.

macgpic-1421882419-39958287246939-sc-op

La version web est un miroir de l’application mobile, indiquant même si la batterie du téléphone est faible (crédit : TechCrunch)

Du point de vue de la sécurité, il est recommandé sur un ordinateur public, comme pour les autres sites de messagerie, de décocher la case « keep me signed in (souvenez-vous de moi) » et de se déconnecter en partant, même si WhatsApp se déconnecte automatiquement après 5 minutes d’inactivité sur le site. Il est également possible de se déconnecter du site à partir l’application, comme le propose Facebook.