Geeksphone, le père du Blackphone, vient d’annoncer avoir revendu l’intégralité des parts de l’entreprise SGP, cofondé avec Silent Circle pour la conception du Blackphone. À la place, Geeksphone se consacre à la conception de produits un peu plus légers.

Blackphone

Le Blackphone perd l’un de ses parents. Ce téléphone ultra sécurisé annoncé au MWC l’an dernier était co-développé par l’Américain Silent Circle (pour la partie logicielle) et Geeksphone (patrie matérielle), basé en Espagne. L’entreprise SGP était alors détenue à moitié par chacune des deux sociétés. L’Espagnol Geeksphone vient d’annoncer avoir revendu ses parts à Silent Circle. Ainsi, SGP devient une entreprise totalement contrôlée par Silent Circle. Quant au Blackphone, il continuera d’être développé et supporté par SGP à Madrid avec notamment Javier Aguera, cofondateur de Geeksphone. Il conservera son titre de Chief Scientist.

Pour rappel, le Blackphone est un projet ambitieux puisqu’il est censé permettre de réaliser des communications ultra sécurisées sous Android, que ce soit l’envoi de SMS, les appels et même la navigation sur Internet. Geeksphone délaisse donc ce segment ultra sérieux et se consacre à des projets un peu plus légers. Dans les cartons, le bracelet Geeksme qui joue le rôle de tracker d’activités un peu spécial puisqu’il est possible d’analyser son activité physique comprenant le nombre de pas, mais aussi l’activité sexuelle. Le bracelet permet également de recevoir les notifications de son smartphone Android. Geeksphone devrait également continuer à concevoir des smartphones. On se souvient en effet du Revolution, un terminal dual boot avec Firefox OS et Android.

Quant à Silent Circle, l’entreprise devrait réaliser deux annonces lors du Mobile World Congress de Bracelone lundi prochain. Il semblerait que ces annonces ne soient pas seulement relatives à des smartphones, mais plutôt à des logiciels et services relatifs à la confidentialité et à la sécurité. Rendez-vous donc la semaine prochaine pour en savoir plus.